Informer pour mieux sécuriser. Tel est le crédo du Centre Sécurité Requin qui tient à généraliser les moyens de protection individuel comme les Shark Shield pour les surfeurs. Le CSR annonce la mise en ligne d’une série de vidéo qui apprend aux usagers de la mer à entretenir et bien utiliser les EPI.

Dans le cadre de sa mission de réduction et d’évaluation du risque requin à La Réunion, le Centre Sécurité Requin a réalisé une série de vidéos à destination des usagers de la mer et plus particulièrement des surfeurs équipés d’un répulsif électrique contre les attaques de requin : un EPI (Équipement de Protection Individuelle).

Cette série de vidéos a pour but d’encourager les surfeurs de La Réunion à privilégier l’utilisation et à entretenir ces Équipements de Protection Individuelle (EPI) notamment dans le cadre de la ZONEX de Saint-Leu où son utilisation est recommandée.

Le Centre Sécurité Requin, propose aux surfeurs dans ces vidéos, toutes les recommandations essentielles et utiles pour entretenir leur matériel, en complément des notices d’instruction des fabricants.

Comme tous les équipements de sécurité, les Équipements de Protection Individuelle (EPI) sont soumis à l’usure, aux dégradations, aux souillures, etc. L’utilisation des répulsifs électriques en mer contre les requins occasionne une altération significative des appareils par de la rouille et le vert-de-gris.

Un entretien et un contrôle réguliers de ces matériels sont donc impératifs. Ils peuvent ainsi garantir leur efficacité sur la durée afin de préserver la sécurité de leur utilisateur.

Par ailleurs le Centre Sécurité Requin, en collaboration avec le « Leu Tropical Surf Team », va mettre prochainement à la disposition des usagers, un banc d’essai en mer sur le spot de la Gauche de Saint-Leu.  Ce dispositif permettra aux pratiquants de tester l’efficacité de leur dispositif directement en mer, au cours de leur session.

Une communication sera effectuée par le Centre Sécurité Requin et le « Leu Tropical Surf Team », dès la mise en place effective de ce nouveau protocole.

Photo Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLa Diagonale dans tous ses états
Article suivantSURF : Defay bute sur les quarts lors du Rip Curl Newcastle en Australie
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici