A deux ans des Jeux Olympiques qui se tiendront sur le spot de Teahupo’o, Kauli Vaast et Vahine Fierro ont fait très forte impression sur le Tahiti Pro, la 10e et dernière manche du CT. Wild cards de la compétition, Vaast s’est hissé jusqu’en finale et Fierro en demis. 

On ne sait pas encore quels surfeurs représenteront la France dans deux ans sur l’épreuve de surf mais Kauli Vaast et Vahine Fierro ont réussi un sacré tour de force sur leur vague favorite. Après avoir fait tomber les têtes de série une à une, et surclassé la légende Kelly Slater en demi-finale, Vaast n’a malheureusement pas eu les bonnes vagues en finale, et a trop chuté dans ses tubes, pour s’imposer face au Brésilien Miguel Pupo alors que la victoire lui semblait promise.
« Ce que je ressens est incroyable. J’ai peut-être perdu, mais c’est la compétition et je suis très heureux pour Miguel (Pupo), a déclaré Vaast après la finale. Il y a tellement d’émotions avec tout ce soutien de Tahiti. J’ai envie de pleurer, c’est un bon sentiment. »

Vaast était arrivé en la finale avec l’étiquette de grand favori après avoir éliminé Slater et ses 6 victoires à Teahupo’o, et avant lui le n. 3 mondial australien Ethan Ewing et le Sud-Africain Matthew McGilivray, auteur du seul 10 de la compétition. Miguel Pupo qui lui souffle la victoire signe sa première victoire sur le Championship Tour en plus de 10 ans de carrière.


Fierro domine Defay et Moore
Tout comme Vaast, Vahine Fierro a impressionné sur cette vague qu’elle affectionne tant. Après avoir fait tomber sa compatriote Johanne Defay dès le 2e tour, la Tahitienne s’est imposée avec brio face à la championne du monde et championne olympique Carissa Moore (USA) en quarts. Dans un océan subitement plus calme, Fierro n’a malheureusement jamais trouvé les bonnes vagues pour rivaliser avec la Costaricienne Brisa Hennessy en demi. C’est finalement, l’Américaine Courtney Conlogue qui remporté la victoire, la première pour une femme depuis 2006, date de la dernière édition dans la catégorie.

« Je suis très heureuse de mon résultat. Teahupo’o est spécial pour moi, cette vague est dans mon coeur, a déclaré Fierro. Les supporteurs m’ont apporté beaucoup, je leur suis reconnaissante, ils ont été incroyable. Ils m’ont donné beaucoup d’énergie. »
A l’issue du Tahiti Pro, on connaît les 10 finalistes, 5 messieurs et 5 dames, qui participeront au play-offs de la WSL à Lower Trestles (Californie), du 8 au 16 septembre. Johanne Defay qui termine la saison régulière à la deuxième place est assurée de terminer au moins sur le podium en 2022.

Résultats Tahiti Pro 

Messieurs
Finale

1 – Miguel Pupo (Bré) 17.17
2 – Kauli Vaast (Fra) 15.00
Demi-finales
série 1 : Kauli Vaast (FRA) 17.33 bat Kelly Slater (USA) 1.17
série 2 : Miguel Pupo (Bré) 13.50 bat Caio Ibelli (Bré) 7.57
Quarts de finale
série 1 : Kauli Vaast (Fra) 12.26 bat Matthew McGillivray (AfS) 5.23
série 2 : Kelly Slater (USA) 14.77 bat Yago Dora (Bré) 14.10
série 3 : Caio Ibelli (Bré) 11.00 bat Nathan Hedge (Aus) 10.76
série 4 : Miguel Pupo (Bré) 13.07 bat Kanoa Igarashi (Jap) 11.04

Dames
Finale

1 – Courtney Conlogue (USA) 11.67
2 – Brisa Hennessy (CRi) 5.20
Demi-finales
série 1 : Courtney Conlogue (USA) 7.66 bat Tatiana Weston-Webb (Bré) 7.30
série 2 : Brisa Hennessy (CRi) 7.90 bat Vahine Fierro (Fra) 2.97
Quarts de finale
série 1 : Tatiana Weston-Webb (Bré) 12.66 bat Caroline Marks (USA) 4.23
série 2 : Courtney Conlogue (USA) 15.33 bat Stephanie Gilmore (Aus) 4.16
série 3 : Vahine Fierro (Fra) 10.00 bat Carissa Moore (Haw) 3.26
série 4 : Brisa Hennessy (CRi) 10.10 bat Lakey Peterson (USA) 8.14

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentUrban Trail du Tampon
Article suivantTournoi international à Saint-Paul
Pierre Marchal
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici