Planer dans les airs, comme les papangues et les paille-en-queue. Une vingtaine de petits Saint-Paulois du quartier de Ravine Daniel se sont élancés dans le ciel réunionnais pour leur baptême de parapente à l’invitation de l’association 1000 Sourires. Ils étaient accompagnés du chanteur Abdoul, parrain de l’opération.

“Ce n’est pas une, mais deux surprises que nous avions réservé aux enfants“, déclare Ibrahim Ingar, président de l’association 1000 Sourires. D’abord, ils ont découvert qu’ils allaient sauter en parapente, avec les moniteurs d’Azurtech Parapente. Puis nos Very Important Marmailles (VIM) ont vu arriver notre invité spécial, le chanteur Abdoul, qui a accepté de parrainer cette opération.”  

Le jeune chanteur, qui fait danser La Réunion, est originaire de Saint-Gilles-les-Hauts, et se sent particulièrement proche des marmailles de l’association puisqu’il a été à leur place, plus jeune. J’ai eu la chance de participer à une opération de l’association quand j’étais petit et ce sont de bons souvenirs. Alors maintenant, je suis vraiment heureux de m’engager aux côtés de l’association pour partager de super moments avec les enfants”, confie l’artiste.

Rassemblés par petits groupes sur l’aire des Colimaçons, dans les hauts de Saint-Leu, les enfants et leur parrain se sont élancés en bi-place avec un moniteur. Le départ s’est fait à 800 mètres d’altitude, et après une vingtaine de minutes de vol, au dessus des habitations et du lagon, les petits parapentistes en herbe ont atterri en douceur, sur la plage de Saint-Leu.

C’était trop bien, on a volé à côté des paille-en-queue, et on a même fait des loopings au dessus de la mer. J’avais l’impression d’être dans un manège”, raconte Matis. “J’ai aussi vu des dauphins et des tortues quand on volait au dessus de la mer. J’ai beaucoup aimé parce que j’ai pu piloter le parapente, j’ai trop envie d’en refaire”, ajoute Arthur.

Pour conclure cette matinée riche en émotions, Abdoul a fait le show en reprenant ses succès avec les enfants, avant de dédicacer leurs t-shirts et de prendre la pose pour quelques photos.


En cette période de crise sanitaire, qui les prive souvent de leurs activités sportives ou extra-scolaires préférées, ces moments sont d’autant plus précieux pour les enfants. L’association tenait vraiment à continuer à proposer des activités aux enfants, dans le respect des gestes barrières”, souligne Ibrahim Ingar.

1000 Sourires c’est à ce jour :  248  opérations réalisées et 10 322 marmailles parrainés.

Site de l’association :  www.1000sourires.re

www.facebook.com /1000sourires

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentDavid Hauss au sommet
Article suivantLes « Diables rouges » en embuscade
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici