Les Seychelles sont reconnues pour leurs îles et leurs plages paradisiaques, de sable blanc, bordées de cocotiers. Mais c’est sans compter sur la possibilité de parcourir les sentiers à travers les montagnes. Chris a relevé le pari un peu fou d’organiser le premier Trail sur Mahé en 2020.

Le 3 mai 2020, les îles Seychelles entreront dans le club de plus en plus ouvert des destinations Trail de l’océan Indien. Avec un bassin de plus 10 000 pratiquants, l’océan Indien est un véritable vivier dans le domaine du Trail. Discipline nature par excellence, qui pousse au dépassement de soi, au respect de l’environnement et de sa biodiversité.

La Diagonale des Fous plus connue sous le nom de Grand Raid a fait de la Réunion avec son relief tourmenté une destination de choix à la renommée internationale. L’île Maurice a suivi depuis quelques années et tente de rattraper son retard. Mayotte, Madagascar et Rodrigues ont emboîté le pas et comptent aussi leurs événements sportifs autour du Trail nature.

Créer le premier Trail Nature jamais encore organisé sur Mahé dans le but de développer le tourisme vert aux Seychelles et la découverte des richesses intérieures de l’île : voilà un sacré challenge. Que Chris Hammer, directeur de course des Seychelles Nature Trail entend bien relever : « Tout a commencé par un coup de fil de mon ami Serge Marizy, cinéaste réalisateur qui connaît bien les Seychelles. J’avais déjà travaillé avec lui sur l’île Maurice avec l’organisation du premier ultra Trail de 120 kilomètres que j’avais créé. Je me suis rendu sur place aux Seychelles il y a plus d’un an, pris contact avec les diverses instances touristiques et l’Office National des Sports pour réfléchir au projet et étudier sa faisabilité. La première difficulté a été de convaincre le Parc national et déterminer les lieux de passage à travers des zones sensibles au niveau de l’éco-système. Définir un parcours de 25 km sur une île qui en fait 27 de long n’est pas chose aisée. Il a fallu ouvrir de nouveaux sentiers… Nous avons travaillé de concert avec les instances seychelloises qui ont à cœur de promouvoir le tourisme vert. Bernadette Honoré, représentante des Seychelles à la Réunion m’a beaucoup aidé dans l’organisation logistique et la mise en relation des divers partenaires. Il a fallu redessiné certains parcours, en ouvrir d’autres tout en respectant la préservation de l’espace naturel. Jean Claude Puech, consul honoraire des Seychelles à la Réunion a beaucoup œuvré pour faire aboutir le projet, aujourd’hui sur les rails».

Les Seychelles, c’est une nature luxuriante avec une biodiversité exceptionnelle et protégée. Organiser une telle épreuve de 25 kilomètres avec un dénivelé positif de 1 100 mètres dans un tel cadre dans le respect de cette préservation écologique prôné par cet archipel paradisiaque relève de la gageure. L’enjeu est de taille mais pour Chris Hammer, ancien militaire et athlète confirmé pour avoir couru cinq Grand Raid, l’occasion est trop belle :  attirer les touristes extérieurs sur l’Archipel et permettre aux Seychellois de découvrir l’activité Trail en compétition. L’archipel seychellois compte de nombreux sportifs orientés semi marthon et marathon. Beaucoup de courses cyclistes aussi.

Pour Chris Hamer, « c’est l’occasion d’engager un vrai partenariat avec la ligue d’athlétisme de la Réunion avec en coordinateur Jean Louis Prianon (secrétaire général de la ligue et référant FFA) très motivé par l’idée. Permettre aux coureurs seychellois de faire des stages pour se préparer au Grand Raid 2020. Le Ministère des Sports seychellois est emballé par l’idée et soutient cette initiative ».

Bernadette Villemin, directrice générale Europe de l’Office de Tourisme des Seychelles voit dans cette initiative la possibilité de « développer un autre tourisme, plus axé sur l’intérieur et constituer le coup d’envoi d’un grand développement du tourisme vert sur l’Archipel. Permettre de montrer un autre visage du paradis seychellois ».

Air Mauritius, partenaire de l’événement, proposera des tarifs adaptés pour valoriser la destination.

Pour tout renseignement, contactez Christian Hamer, Directeur de Course :
+ 262 692 36 07 58
seychellesnaturetrail@gmail.com

Texte et photo: Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLa Jeanne rate le coche
Article suivantFabrice Basquaise invite
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici