Cette période de confinement aura mis en valeur nos lacunes en matière de résilience. On se laisse aller, la télé et le frigo sont devenus nos meilleurs alliés pour tuer l’ennui. Face à notre passivité, il est temps de réagir et de se prendre en main. Et de satisfaire cet irrépressible besoin de nous mettre au sport. Une bonne intention que l’on retrouve souvent après les fêtes de fin d’années. Et si cette fois-ci on s’y mettait vraiment. Gadiamb vous livre les conseils pour bien démarrer la course et pourquoi pas le trail. Chaussez vos baskets. C’est parti.

Un matériel bien choisi
Dans cette pratique sportive on doit presque tout à ses pieds, on leur offre donc la meilleure paire de chaussures possible. Choisissez une semelle qui vous apporte confort et régularité dans votre foulée, une bonne accroche pour assurer sur tous les terrains et une matière qui permet une bonne durabilité et l’évacuation de la transpiration.

Bien s’équiper
Pour affronter les petits matins frais, les journées brûlantes et les nuits glaciales, il est préférable de s’équiper pour faire face à toutes ces situations. En première couche choisissez un maillot respirant à séchage rapide qui laisse passer la transpiration, sans couture pour éviter les irritations. Le top, une petite poche latérale et un passe-écouteurs à l’arrière. Vous pouvez choisir un bas long ou court selon la saison, mais toujours en tissu technique pour favoriser transpiration et séchage rapide. N’oubliez pas le coupe-vent, imperméable, léger et chaud, il fait partie de votre équipement de base. Et enfin il vous faut un sac, de préférence anti-odeurs, respirant, qui évacue l’humidité et qui pèse une plume !

Bien s’entraîner sans « surdoser »
Il faut l’admettre à La Réunion on a l’embarras du choix. Du nord au sud et de l’est à l’ouest, vous trouverez tous les niveaux, toutes les difficultés, tous les sols, tout type de dénivelé, mais aussi tout type de paysage. Choisissez au gré de votre objectif et de votre humeur !

Bien s’hydrater
Pour garder le rythme et maîtriser son corps au cours des entraînements, il est primordial de contrôler son hydratation et son alimentation. Soyez attentif à votre métabolisme pour avoir sur vous les éléments nutritifs indispensables à votre effort. Avec la pratique vous connaîtrez de mieux en mieux vos besoins en eau et les rations qui vous conviennent. C’est un des points cruciaux pour courir bien et longtemps.

Garder courage sur la durée
Il faut reconnaître que se sentir tout petit en bas d’une difficile montée, peut mettre fin à tous vos projets de trail en une fraction de seconde. Pourtant c’est cette alternance de montées et de descentes qui donnent au trail ses lettres de noblesse. Pour vous donner du courage, pensez à la vue que vous aurez au sommet et à la satisfaction que vous éprouverez en y arrivant. Trouver votre rythme est la clef de votre réussite, trop vite on perd son souffle, trop lentement on perd espoir !

Ne pas partir trop vite
Après l’effort, le réconfort ? Pas si sûr ! Les descentes sont toujours techniques et la qualité du sol peut s’avérer dangereuse. Résistez donc à l’envie de partir trop vite pour ne pas finir en roue libre sur le côté du chemin. Assurez vos pas et souvenez-vous que vos jambes soutiennent tous vos efforts !

Ne pas se surestimer
Ne surestimez pas vos capacités, vos premières sorties doivent vous permettre de rentrer sur vos deux jambes. Débutez par des chemins que vous connaissez bien, puis augmentez la boucle au fur et à mesure de vos performances. En progressant crescendo, vous dosez l’effort que vous êtes capable de fournir et améliorez vos performances régulièrement sans vous dégoûter. Vous aurez vite envie de vous dépasser alors restez objectif.

Alterner course et marche
Par essence, le trail et ses parcours très variés, vous obligera à moduler votre allure en fonction du terrain. Souvenez-vous que l’important est d’arriver et non pas d’aller vite. Savoir trouver la bonne cadence et alterner course et marche vous permettra de finir. En allant trop vite on s’épuise, mais en ralentissant trop, on perd son énergie.

Ne regardez pas votre montre
Oubliez le temps et ne regardez pas votre montre. Pour être à fond dans votre course vous devez éviter de vous connecter à tout ce qui vous fait stresser. Le bon temps, c’est celui que vous aurez fait à l’arrivée, à ce niveau le trail permet d’apprendre à se connaître, pas à tenter des records.

Profiter des alentours
Ouvrir les yeux sur ce qui vous entoure vous détournera aussi du temps qui passe. Avancez en étant curieux de ce qui vous attend au détour du prochain chemin, du prochain sommet, du prochain point de vue.

Dopé par la beauté de la nature, vous faites un avec elle et peu à peu, vos foulées deviennent mécaniques et vous puisez toutes vos forces dans l’immensité des paysages !

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentFlorent Bouguin ne lâche rien
Article suivantL’association Grand Raid communique
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici