Oriane Bertone et Manon Lebon sont arrivées ce matin d’Italie. Les deux réunionnaises ont décroché respectivement deux médailles d’or et une de bronze aux championnats du monde d’escalade de la ville d’Arco.

Photo : Pierre Marchal

La jeune Oriane Bertone est arrivée ce matin à Gillot avec autour de son cou deux médailles d’or qu’elle a décroché aux derniers championnats du monde en Italie. La jeune Réunionnaise a remporté le titre de championne du monde d’escalade en bloc le mercredi 28 août juste après une médaille d’or sur l’épreuve de difficulté. «Je m’étais beaucoup entrainée dans cette optique-là. J’avais plutôt bien géré les qualifications et les demies finales. La chance m’a aidé aussi un peu. Arrivée dans les finales, j’avais confiance en moi. Cela m’a permis de tirer mon épingle du jeu, avec un niveau relevé surtout face à la Japonaise Ryu Nakagawa. Cela fait trois ans que je m’entraîne pour devenir championne du monde. Aujourd’hui c’est fait ».

Entourée de son entraîneur et son amie Manon Lebon qui revient en bronze, Oriane savoure son moment de gloire et répond aux questions des journalistes venus l’interviewer.

« J’avoue que je suis épuisée, confie tout sourire Oriane à son arrivée à Roland Garros. Ces Championnats du monde ont été incroyables. Quand je suis arrivée en Italie, je ne m’attendais vraiment pas à remporter la difficulté et encore moins le bloc. Après mon titre en difficulté, l’épreuve de bloc me paraissait vraiment difficile à appréhender. J’étais fatiguée et dès les qualifications, j’ai vraiment senti que j’avais moins de puissance dans mes muscles. Dans cette finale, j’ai pourtant eu la sensation d’être confrontée à des blocs qui me correspondaient bien. Dès que je montais dedans, je ressentais des sensations familières et je me disais que je pouvais les enchaîner. Maintenant, je vais prendre un peu de repos chez moi à la Réunion, profiter de ma famille et de mes amis avant de repartir en Italie, pour les Championnats d’Europe Jeune 2019. » a confié la jeune réunionnaise.

Photo : Pierre Marchal

Texte et photo : Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentRugby | Wenceslas Lauret ira au Japon
Article suivantTennis de table | Emulation réunionnaise à Boulouris
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici