Le jour se lève à peine, la plage de trou d’eau à La Saline les bains est déserte, seuls quelques pêcheurs taquinent le mulet dans l’eau. Sur la plage, Elodie Artois triathlète et Kinésithérapeute est concentrée dans sa préparation de relevé un défi ? Et que défi.

Cette année 2021 semble être une nouvelle fois fortement compromise. La période de confinement et de privation de sports oblige les sportifs à faire preuve d’imagination et de créativités. Afin de se maintenir en forme. Il en résulte des défis.
Or, depuis quelques temps, un phénomène improbable rebat les cartes du jeu dans le sport, la Covid 19 qui est venue jouer les troubles fêtes, plus d’un an de purgatoire sans sports.
Ce phénomène de défi dans le milieu sportif fascine, intrigue mais aussi interroge sur la valeur du challenge. David Hauss dans son défi complétement fou de l’ascension du Piton des Neiges depuis la mer. Alain Fiandino dans un “Intenseman” en trois étapes, afin de sensibiliser son public aux cancers pédiatrique. Antoine Guillon avec Le défi du tour de l’île de la Réunion …

Notre sirène qui nous vient de Belgique, est bien intégrée dans les eaux turquoises de la Réunion, Elodie Artois a concocté ce défi de nager sans arrêt de la plage de Trou d’eau vers l’Hermitage les Bains. De belles brasses sur plus de 10 km de nage dans un temps de 03h17.
Un immense sourire à son retour sur la plage du Trou d’eau douce à 11h20 où elle est accueillie par Leni Durier son compagnon qui a pleinement assuré son rôle de suiveur et de ravito compote, céréales et eau plate, du tonus pour repartir encore plus fort lors des sorties à l’Australienne. Egalement acclamée par Ghislain Duprez du Leu Triathlon qui a déplacé sa sono avec Freddie Mercury – Queen We Are the Champions.

Je chante sous l’eau

Elodie toute fière nous avoue « Je suis contente d’avoir réalisé ce défi dont je tenais, c’est bon pour le moral surtout dans cette période de confinement, ça fait deux ans que je suis sur l’ile et je me plais bien, d’une part dans mon métier de Kinésithérapeute et c’est je sublime dans les montagnes des cirques de l’Ile, Ce dimanche on sera avec toute l’équipe du « Leu Triathlon » dans le cirque de Salazie, notamment avec Clem Jannault qui m’a beaucoup aidé ». Si on découvre Elodie Artois le plus souvent dans le lagon, elle demeure également une adepte de la course sur route : « J’ai déjà fait des Contre la montre en cyclisme à Saint Leu et au Brulé, c’est aussi mon terrain de jeu ».

Pour Elodie l’abandon est inenvisageable. Le carnet de route est déjà tracé « Mon objectif sera le Morocco Swim Trek une course à étapes en mer sur plusieurs jours, et sans doute le Zembrocal trail ».
On croise les doigts pour que tous les athlètes des différents sports puissent à nouveau retrouver les chemins des stades, des gymnases, de la nature et des jeux Olympiques 2021 à Tokyo.

Texte et photos Gil VICTOIRE

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLouis Ulentin, dit « Loulou »
Article suivantElodie Artois : « Savoir accepter la souffrance »
Connu et reconnu par les tous les sportifs, boîtier à portée de main prêt à déclencher, Gil Victoire a fait de sa passion de la photo de sport un art de vivre. Tous les week-end, il arpente les sentiers pour figer les plus beaux instants des courses sur la Réunion. Il y a de grandes chances que vous le croisiez lors d’un trail.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici