En plus de Johanne Defay, pensionnaire de l’élite, Vahine Fierro, Michel Bourez et Kauli Vaast participeront au Tahiti Pro (11-21 août), dernière manche de la saison régulière du Championship Tour.
Vahine Fierro et Michel Bourez ont tous deux reçus une wild card de la WSL pour participer à la compétition la plus prestigieuse du tour mondial. Fierro est invitée sur la vague qui l’a fait connaître au monde entier, et sur laquelle elle est particulièrement impressionnante dans le tube. La Tahitienne aura ainsi l’occasion de se mesurer sans la pression du résultat aux meilleurs femmes du monde sur le spot des JO de Paris-2024. A commencer par la championne du monde et championne olympique Carissa Moore contre laquelle elle sera opposée au premier tour.
Michel Bourez, membre du CT pendant 12 ans, relégué l’an dernier puis blessé et opéré des ligaments croisés, a fait son retour à la compétition il y a 3 semaines sur les Challenger Series. Il bénéficie du forfait de John John Florence (USA) pour participer à la compétition. Lui aussi sans pression aucune, le Tahitien sera un des épouvantails du tableau masculin.
Vainqueur des trials pour la seconde fois, Kauli Vaast s’est lui qualifié la nuit dernière. Déjà présent lors de la dernière édition en 2019, il avait créé la sensation en sortant Kolohe Andino (USA) en 16es avant de s’incliner face à Jérémy Florès, Vaast a une nouvelle occasion de démontrer qu’il est un des meilleurs spécialistes de Teahupo’o, son home spot.
Pour Johanne Defay, enfin, l’enjeu sera de conserver sa place actuelle de n.2 mondiale pour assurer le podium et jouer la gagne lors de la WSL Finals le mois prochain à Trestles, Californie (8 – 16 septembre). 30 mois après son premier et seul passage sur la vague des JO lors du stage du collectif France olympique de février 2020, elle en profitera aussi pour prendre ses marques et quelques tubes sur le spot de Paris-2024.

Le Tahiti Pro est à suivre sur le site de la WSL : https://www.worldsurfleague.com/events/2022/ct/11/outerknown-tahiti-pro/main

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentAlice Lemoigne gagne à newquay
Article suivantDonavan Grondin en or
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici