Jacky Lebon est le nouveau président de l’Office Municipal des Sports de Saint-Denis qui vient d’obtenir le label Maison sport et santé.Ce label sera au centre de changements importants dans la politique de l’association et de ses relations avec la municipalité. Interview.

– Qu’est ce qui va changer à l’Office municipal des sports de Saint-Denis ?
Jacky Lebon, président de l’Office municipal des sports de Saint-Denis .-Tout ! Comme toute institution qui s’inscrit dans le temps, l’OMS avait besoin de se renouveler. On ne pouvait plus fonctionner sur un modèle des années 80/90.
La gouvernance, le management, la communication…. Il était urgent de donner un coup de neuf à tout cela, il en allait du devenir même de l’OMS.

– Quelles sont vos priorités ?
Mettre en place une nouvelle gouvernance, un nouvel organigramme qui va induire une nouvelle manière de travailler afin d’optimiser les atouts de l’OMS qui, je le rappelle, compte six employés et a en son sein un Centre Médico Sportif. Tout cela va concourir à redonner à l’OMS toute la place qui est la sienne au sein du monde sportif dionysien et en faire un outil d’importance dans la politique sportive de la Ville.
Il va falloir aussi œuvrer à redonner à l’Office ses lettres de noblesse. L’image se ternissait quelque peu aussi et la nouvelle dynamique qu’on va impulser avec toute l’équipe redonnera à l’OMS l’éclat qu’il mérite. Nous ferons tout pour en tout cas.

« L’OMS sera la plaque tournante du projet »

– Comment va se concrétiser le label Maison Sport Santé obtenu par l’OMS de Saint-Denis ?
Le label est tombé en fin de saison dernière. C’est LE gros dossier à venir et sur lequel il va falloir mettre l’accent. C’est un label National qui donne une certaine envergure à l’OMS et à la Ville sur l’item « Santé » qui constitue une priorité du gouvernement dans le champ du Sport. Etant Président de la Commission Médicale sous l’ancienne mandature j’ai eu l’occasion de travailler sur ce dossier. La saison 2021/22 sera l’année de la concrétisation de label MSS, en relation étroite avec le Pôle Santé et le Service des Sports de la Mairie. Ce sera une collaboration tripartite et nous aurons très bientôt les premières réunions concernant la mise en œuvre de ce label. L’OMS sera amené à être la plaque tournante de ce projet en harmonisant et en étant l’interface entre le milieu médical, les mutuelles, les intervenants APA (Activité Physique Adapté), les assurances…Avec au centre le citoyen, déjà sportif ou pas, en lui offrant les outils et moyens qui contribueront à son bien-être et à sa santé aussi bien physiquement que psychologiquement et/ou socialement.

– La municipalité de Saint-Denis et son service des sports ont décidé de redistribuer les rôles et de reprendre en main certaines actions clubs qui étaient jusqu’à présent la colonne vertébrale de l’OMS, comment allez-vous reconquérir les clubs comme vous l’avez annoncé comme votre axe de travail numéro un lors de la présentation votre programme ?
Je dirai qu’il y a surtout un souci d’optimiser les moyens, de se partager les compétences et d’éviter une dispersion de l’énergie sur d’éventuelles redondances.
Il y a une nouvelle équipe, un nouveau projet, cela va donc être réexaminé avec le seul objectif d’offrir aux sportifs dionysiens le meilleur.
Reconquérir les clubs c’est surtout pour nous, redonner à l’OMS toute la place qui est la sienne au sein du monde sportif dionysien. De l’avis de tous, force était de constater qu’une certaine indifférence, un certain désintérêt s’était installé de la part des clubs concernant l’OMS. Il va falloir inverser cette tendance, c’est vital pour le devenir de l’Office.

– Les relations entre la municipalité et l’équipe précédente n’ont pas toujours été simples et sereines, Comment allez-vous procéder ?
O-M-S c’est trois lettres sur une feuille de papier. Ce sont les Hommes qui font l’Office, suivant leur gouvernance, leurs projets, les priorités qu’ils donneront à leur action.
Pour ma part, c’est une page qui se tourne et l’avenir c’est une nouvelle équipe alliant expérience et jeunesse, pleine de dynamisme et hyper motivée pour relever les défis qui vont se présenter à nous. Ce changement pour l’OMS de St Denis était souhaité par tous. C’est ainsi que nous avons été élus à l’unanimité, même pas un bulletin blanc. C’est plutôt rare de nos jours et il faut le souligner. C’est aussi un signe fort et une responsabilité pour l’équipe que de ne pas décevoir. Ensuite, dans OMS il y a « municipal », et c’est pour moi tout naturellement que la municipalité est le partenaire premier et incontournable de l’Office. L’Office qui est amené à être le catalyseur de la politique sportive de la Ville. En ce qui me concerne, les relations sont très bonnes avec la municipalité, et c’est tous ensemble, tous les acteurs du Sports à St Denis, que nous serons forts pour réaliser de grandes choses pour les dionysiens et les réunionnais en général.

– Les OMS disparaissent du paysage, comment expliquez-vous ce phénomène ?
Je pense que chaque cas, dans chaque commune, est particulier. La problématique quand on a plusieurs leviers qui concernent un même champ d’action, c’est d’harmoniser, de coordonner ces leviers afin qu’il n’y ait pas doublon, de dispersion des moyens et des énergies. Sinon, c’est l’inefficacité de l’action, voire même des dépenses inutiles alors que les budgets sont de plus en plus difficiles à avoir. En général, c’est l’harmonisation de tous les acteurs du sport d’une ville (dont l’OMS) qui représente une certaine difficulté. Si cela ne peut être réalisé, cela peut aller vers un recentrage des moyens avec une fermeture de certaines institutions sportives.

Propos recueillis par Guy Leblond
Photos Pierre Marchal

Issu du monde des arts martiaux

Enseignant, Jacky Lebon s’apprête à prendre sa retraite. Il est issu du monde des Arts Martiaux. Avec40 ans de pratique et 6ème dan de la Fédération Française de Karaté, sa discipline est le TaÏ-Do, art martial axé sur l’auto-défense. Cadre technique de la Ligue de Karaté de La Réunion, Jacky Lebon a la responsabilité de l’Ecole Régionale de Formation où depuis près de quinze ans, il forme les futurs cadres des différentes disciplines qui sont affiliées à la Ligue.
Jacky Lebon siège dans diverses Institutions sportives du département depuis une vingtaine d’années. Le nouveau président de l’OMS de Saint-Denis a été élu pour la première fois au sein de cette institution dionysienne en 2004. Dans son parcours, il a également été responsable de la délégation hommes pour les derniers Jeux des Iles de l’Océan Indien à Maurice.

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLes Bleus en finale
Article suivantJO de Tokyo : Saint-Leu roule pourDonavan !
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici