Le Réunionnais Dimitri Pavadé a réussi l’exploit de décrocher l’argent ce mercredi au stade olympique de Tokyo, dans un concours de longueur qui a tenu en haleine le public. Il établit sa meilleure performance et inscrit ainsi son record personnel avec un saut de 7m39, loin derrière le champion allemand Markus Rehm avec 8m18.

Dimitri Pavadé est resté concentré pour réaliser dès son deuxième saut, un bond à 7m39, signant ainsi un nouveau record personnel. Au terme du concours, l’athlète réunionnais se positionnait deuxième derrière l’intouchable allemand Markus Rehm, qui enregistre une performance à 8m18, loin de son record du monde à 8m62, mais largement suffisant pour être sacré au Japon !
Dimitri Pavadé avec son enthousiasme contagieux, apporte la sixième médaille en athlétisme et la 40ème de l’ensemble de la délégation paralympique française.

L’athlète réunionnais s’était rendu sur l’île pour un stage de préparation en novembre dernier, en vue de ces Jeux Paralympiques 2021. Le Possessionnais devient ainsi vice-champion de saut en longueur T64*.
Il bat au passage son record personnel avec une marque à 7,39 m qui lui permet de monter sur le podium, juste derrière le favori de la compétition : l’Allemand Markus Rehm qui vient d’être sacré champion paralympique.

« J’étais venu chercher cette médaille. Je ne m’attendais pas à cette performance, mais comme on me l’a souvent dit cette médaille paralympique il faut la prendre. Je suis très heureux de cette médaille pour mes premiers jeux » a déclaré le réunionnais drapé dans le drapeau tricolore.

Vanessa Miranville, maire de La Possession fière du sportif déclarait : ” Nous tenons à féliciter Dimitri Pavadé pour sa performance aux jeux paralympiques et sa médaille d’argent décernée dans le cadre du saut en longueur T64 ! »

« Il est une icône pour la ville de La Possession, qui porte plus haut et plus loin les couleurs de notre Ville et de notre Ile ! Ayant remporté la 40ème médaille de la délégation Française aux jeux, il brille par son talent, sa passion et rend fiers tous les Réunionnais qui le suivent et l’ont encouragé ! Son parcours est exemplaire et rempli d’humilité et de combattivité, nous sommes fiers de lui et lui adressons à lui et à tous ses proches nos sincères félicitations », a conclu Vanessa Miranville.

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentL’exploit de Milan Larivière
Article suivantJean-Louis Prianon : « Il n’y a plus de place pour l’amateurisme »
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici