Le footballeur réunionnais Dimitri Payet fait encore parler de lui sur les réseaux sociaux. Mais cette fois-ci, cela n’est pas de son fait. Il est la victime d’une raillerie (moucatage comme dit créole) lors de l’émission de Jean-Luc Reichmann sur TF1 sur sa prise de poids et ses préférences alimentaires. Un vrai coup bas lors de l’émission « les 12 coups de midi ».

L’émission de TF1 présentée par Jean-Luc Reichmann a de nouveau évoqué les Réunionnais dans une question posée à un candidat. Cette fois, c’est une personnalité très connue qui a été raillée.
Après la question sur une particularité physique qu’auraient certains Réunionnais (un ongle long) qui a même fait réagir Miss France 2008, Valérie Bègue, l’émission “Les 12 coups de midi” diffusée quotidiennement sur TF1 récidive. La production s’était très succinctement expliquée suite au tollé provoqué évoquant “un malentendu sur l’intitulé de la question”, mais cette fois-ci, cette excuse ne tiendra pas…

Qu’a fait Dimitri Payet pour prolonger son contrat avec l’OM jusqu’en 2024 ?
– Diviser son salaire par 2
– Ne plus manger de fast-food

C’était la question posée à un candidat dans l’épisode diffusé ce lundi, 48 heures après la première polémique. La production se moque ici clairement du poids de Dimitri Payet, une remarque qui est faite régulièrement au Réunionnais qui a pourtant été un cadre de l’équipe de France de Football à l’Euro 2016.

La voix-off explique ensuite : “Il est très attaché à l’Olympique de Marseille. Il a divisé son salaire par deux et a renoncé à ses primes de qualifications européennes !” Et Jean-Luc Reichmann s’exclame alors : “Ça, c’est un vrai marseillais !” On attend maintenant la réponse de Dimitri Payet…

Et il reste à savoir si cette nouvelle question provoquera la même indignation que la précédente mais aussi qui sera la prochaine cible des “12 coups de midi”…

Photo: Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentOdysséa | L’équipe de réanimation pédiatrique du CHU Sud escalade le Piton des Neiges
Article suivantStage à l’Aïkido Club Sainte Marie
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici