Pour le premier triathlon de l’année hier à la Saline-les-Bains, les organisateurs avaient mis les petits plats dans les grands. Traiteur, ravitaillement de grande classe, logistique sans faille, “Le Club triathlon” entend développer cette discipline à la Réunion, et force est de constater que l’engouement est croissant auprès des athlètes. Fabien Céleste l’emporte en triathlon devant Adrien Hochedé alors qu’Anthony Céleste rafle la mise sur le duathlon.

François Pierré est un homme heureux. Heureux d’avoir pu organiser hier avec son armée de bénévoles une splendide compétition « Vert Lagon », regroupant un duathlon et un triathlon sur la plage de Trou d’Eau avec sur les deux combinés plus de 370 participants. Heureux d’avoir su mobiliser les athlètes et redorer du même coup une discipline que l’on croyait en perte de vitesse.

Fabien Céleste, qui baigne dans le triathlon depuis l’âge de 11 ans, en s’adjugeant cette première victoire de l’année prouve qu’il est bien le maître de l’épreuve : « Je suis parti à fond dès le départ, la natation n’étant pas mon point fort. Mais mes entraînements avec le Club Aquatique du Chaudron commencent à porter leurs fruits. Je suis sorti de l’eau en cinquième position. Etant plus cycliste que nageur, je pensais bien pouvoir revenir sur les premiers dans le parcours avant Saint-Leu. Finalement, je reprends la tête après 6mn 30’ de course, soit à 4 km au niveau de la Grande Ravine. J’ai appuyé tant que j’ai pu. Adrien Hochedé ne ma lâchait pas. Il collait à ma roue. Cela s’est joué à vingt secondes près dans la course à pied».

Le double vainqueur du championnat de la Réunion de duathlon et triathlon 2018 et 2019 espère bien faire la passe de trois sur 2020 et réaliser le triplé dans les deux disciplines. 24ème au dernier championnat du monde, le jeune triathlète de 22 ans prouve ainsi que le talent n’attend pas le nombre des années. Vainqueur du dernier « Trail de la Savane 15 km », Fabien participera au championnat 10 km fin mars et se prépare d’ores et déjà au « Half-Ironman » de Pologne en août. « Je suis dans une grande forme, j’ai retrouvé toute ma confiance. Le seul que je redoute est peut-être mon cousin Anthony ».

Côté féminine, la surprise vient de Marjolaine Pierré de passage à la Réunion qui l’emporte et s’octroie la huitième place au scratch, 7 minutes devant la seconde triathlète Sidonie Triboulet. Mais est-ce réellement une surprise ? Âgée de vingt ans, la Réunionnaise qui évolue en métropole depuis trois ans multiplie les victoires et les bonnes performances au niveau national. 10ème au « Half-Ironman » pour le championnat du monde à Nice en septembre 2019, elle a terminé 2ème à Aix-en-Provence lors d’un « Half-Ironman » au mois de mai, 4ème au triathlon international de Cassis en octobre et 2ème au triathlon de Marseille en juillet. Après trois années passées à Marseille, tout juste licenciée au Triathlon Club de Liévin, l’étudiante en comptabilité entend bien surfer sur cette dynamique. « Pour ce triathlon j’avais un peu de pression. Courir devant mes parents, revenir sur l’île afin de me mesurer aux meilleurs, je savais que l’on m’attendait au tournant. Je devais faire le maximum. J’ai été étonnée qu’il y ait autant de monde. C’est un peu nouveau pour la Réunion. L’ambiance est géniale, le public est présent tout au long du parcours, c’est très motivant. C’est incroyable de nager en compétition au milieu des poissons et des coraux. Je ne suis pas une grande nageuse. Je viens de la course à pied. Le parcours cycliste très roulant m’a permis de revenir me frotter aux premiers. J’ai essayé d’appuyer un peu plus, pour moi chaque coureur était un vrai concurrent. J’étais concentrée sur ma course. Le sable et la chaleur m’ont vraiment handicapé » conclue Marjolaine dont l’objectif en mars sera la Coupe d’Europe de triathlon.

Céleste aussi en duathlon

Au Duathlon, dans la famille Céleste, je prends le cousin Anthony, champion du monde X-Terra, qui avait choisi de ne pas se mesurer sur le tri par manque d’entrainements en natation. « J’ai bien géré ma course, et je n’ai pas voulu partir trop vite, Titouan imposant d’entrée un rythme effréné. Je ne me suis pas affolé, sachant que je pouvais revenir dans la partie vélo. A deux kilomètres du parc à vélo, je réussis à remonter et prendre la tête de la course pour ne plus jamais lâcher. Aurélien Jacoutot me talonnait. On part ensemble pour la course à pied, il se révèle très coriace et ce n’est que dans le dernier kilomètre que je réussis à creuser l’écart pour le battre de trois petites secondes. Pour moi, ce n’était pas un parcours où je pouvais donner toute ma mesure. Ce n’était pas adapté à ma morphologie, je suis plus un grimpeur. C’était beaucoup trop plat pour moi. J’ai vraiment apprécié l’organisation excellente, des ravitaillements au top, une ambiance incroyable. Le triathlon vit une vraie résurrection » confie Anthony Céleste.

Désormais le trentenaire se prépare pour un X-Terra en Suisse fin juin dans la vallée de Joux, compétition qui comptera pour une manche de Coupe du Monde. Dans la foulée, Anthony participera au X-Terra de Gérardmer dans les Vosges, histoire de rentabiliser son déplacement en métropole. Deux courses en 15 jours.

Côté féminine, c’est Louise De Bonhomme qui termine première et 24 ème au scratch devançant de 54 secondes Eugénie Mareux un peu déçue, persuadée d’avoir été en tête. « Dans la confusion, avec les deux courses en parallèle, j’étais convaincue d’être la première féminine. Aussi je ne me suis pas affolé et n’ai pas tout donné sur la fin. De plus, je n’étais pas très à l’aise avec les pédales automatiques sur mon vélo où j’ai perdu du temps. Mais c’est la course. C’est mon troisième duathlon, épreuve que j’affectionne particulièrement et qui me permet de varier les plaisirs. Je suis plus course de fond sur route, plus à l’aise dans les Trail courts entre 10 et 21 kilomètres. J’ai vraiment envie de m’orienter vers le duathlon et le swim Run cette année où j’ai réalisé une troisième place à celui de Saint-Gilles. C’est ludique et cela me permet d’allier plaisir et performances sans trop solliciter mon corps. Après 13 ans de course à pied, j’aspire à d’autres challenges, à moins me faire mal au niveau des articulations et fuir la routine des courses annuelles. J’ai réellement apprécié l’organisation sans faille. Tout était parfait si ce n’est peut-être à la remise des prix où les deuxièmes et troisièmes du podium n’avaient pas de coupe. Un bouquet de fleurs ou un bon cadeau dans un magasin aurait été sympa » avoue Eugénie.

Rendez-vous le 5 avril pour le triathlon du Phar’Est.

Texte et Photos : Pierre MARCHAL

Les Résultats
Triathlon
1. Celeste Fabien en 57:18
2. Hochedé Adrien en 57:37
3. Desserprit Mathieu en 58:24
4. Jannault Clement en 59:16
5. Hoarau Louis en 59:30
6. Drouart Nicolas en 59:57
7. De Lorenzo Fabien en 1:00:03
8. Pierre Marjolaine en 1:00:17
9. Arnaud Arthur en 1:00:50
10. Fautrat Benjamin en 1:01:33
11. Traversaz Mathieu en 1:01:33
12. Fontenelle Noam en 1:02:16
13. Le Goanvic Mickael en 1:03:20
14. Paul Jean-Michel en 1:03:24
15. Fontaine Cyril en 1:03:39
16. Koytcha Dev en 1:03:49
17. Hubert Audric en 1:03:56
18. Noel Nicolas Gabriel en 1:04:15
19. Niclin Quentin en 1:04:22
20. Renard Remi en 1:04:23

Duathlon
1. Celeste Anthony en 54:47
2. Jacoutot Aurélien en 54:50
3. Benard Pierre en 57:56
4. Grondin Geoffroy en 1:00:11
5. Lepoitevin Noël en 1:00:43
6. Saint-Peron Titouan en 1:00:59
7. Florance Julien en 1:01:00
8. Rouget Frédéric en 1:01:47
9. Brutier Teddy en 1:02:11
10. Ollivier Michael en 1:02:15

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentRésultats du championnat de skate
Article suivantTom Soullière au Bataclan
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici