Le club de St-Denis organisait ce week-end le premier tournoi de la saison 2020-2021 de tchoukball. Une rencontre hors championnat qui permet enfin de jouer avec les autres équipes de l’île, après une longue période d’interdiction en raison du COVID 19.

Ce week-end a marqué l’organisation du premier tournoi de tchoukball par le club de Saint-Denis. Ce dimanche, près de 70 tchoukoueurs-euses se sont rencontrés sur le sable de Champ-Fleuri. Un premier tournoi qui marque l’ouverture de la saison 2020-2021. En raison du COVID, une saison sans championnat. Même si le COVID s’est invité fortement sous forme de port du masque permanent et de public à l’extérieur du terrain.

De 9h à 15h, les clubs de Bras-Panon, Saint-Benoit, Plaine des Palmistes, Saint-Leu, Tampon ont donc répondu à l’invitation de Saint-Denis pour un open qui a permis à chacun de jauger les niveaux et les effectifs de chacun. Saint-Denis constitue la grande surprise de ce tournoi qui avec ses deux équipes termine sur le podium.

Palmi Tchouk termine en tête, suivi des deux équipes de Saint-Denis. Mais le tchouk est sorti grand gagnant de ces deux journées où 150 marmailles ont joué samedi et 70 adultes aujourd’hui dimanche. Un tournoi qui augure de bonnes choses pour le prochain tournoi à Saint-Leu qui aura lieu les 12 et 13 décembre.

Le tchoukball est un sport nouveau et encore peu connu. Inventé par un médecin suisse dans les années 1960, il consiste en un mélange de handball et de volley-ball. Pour marquer un point, les joueurs doivent faire rebondir le ballon sur un trampoline puis au sol. La particularité de cette pratique – outre la mixité obligatoire – est d’interdire tous contacts et toutes interceptions. Bien que récent, les Réunionnais s’en sont fortement emparés puisqu’ils ont déjà glané plusieurs titres au dernier championnat du monde en 2019 à Singapour. Certains de ces champions/championnes du monde étaient d’ailleurs sur le sable de Champ-Fleuri ce week-end. Le tchoukball connaît un succès auprès du public pour ces tirs en extension spectaculaires. “On a l’impression que les joueurs-joueuses volent littéralement au-dessus du cadre avant de lancer la balle, “ déclare Amandine joueuse et trésorière de l’association.

Ce premier rassemblement marque donc l’ouverture de la saison et se caractérise par l’esprit du tchoukball : convivialité et fair-play.

Texte Anakaopress
Photos Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentC’est reparti pour le tchoukball
Article suivantChristophe Dominici est décédé à 48 ans
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici