À quelques heures du coup d’envoi de la finale historique du PSG en Ligue des champions, la tension monte chez les supporters locaux des champions de France. Si les supporters restent optimistes, ils considèrent malgré tout l’ogre bavarois comme favori de la rencontre.

Lundi 24 août 2020, lorsque l’alarme sonnera, le réveil pourrait être plus léger qu’à l’accoutumée pour certains, mais il pourrait être plus amer que jamais également. Pour savoir si ce lundi matin sera l’un de ceux qui chantent, il faudra patienter jusqu’aux alentours d’une heure du matin dans la nuit de dimanche à lundi, voire deux dans le pire des scénarios. Car ce dimanche 23 août fait partie de ces jours particuliers. Ce dimanche est l’une de ces journées dont on se remémore chaque instant, car ils semblent durer une éternité. Ce dimanche est l’un de ceux où une certaine euphorie vient calmer la boule qui s’agite à l’intérieur de l’estomac. Ce dimanche est un jour particulier. Ce dimanche est jour de finale de la Ligue des champions. Et pas n’importe quelle finale : c’est la première du PSG.

Ce dimanche est donc une journée que chaque amateur du ballon rond connaît parfaitement. Et pour la première fois de leur histoire, les supporters parisiens vont vivre ce moment. Aux quatre coins du monde, les supporters des champions de France patientent. Leur équipe n’est plus qu’à une marche du toit de l’Europe. Mais pour y arriver, ils devront vaincre le Bayern Munich. Impériaux depuis la reprise post-covid, les Bavarois font figure de favoris dans cette rencontre. Mais pas de quoi briser les espoirs parisiens?

À La Réunion, les supporters parisiens savent se faire remarquer, généralement de la bonne manière. Lors du confinement, les bleus et rouges ont acheminé 6 tonnes de ravitaillements aux habitants de Mafate. En novembre dernier, toujours dans le cirque, le Fan-Club PSG 974 avait monté une piscine à Roche-Plate pour les enfants.

Ce soir, ils se retrouveront dans leur quartier général situé à l’Arbradélis sur le Barachois, mais évidemment dans le respect des règles sanitaires. “La diffusion est maintenue, mais nous faisons attention. D’habitude nous recevons 300 personnes, là nous ne serons que 100. Les masques seront obligatoires et les spectateurs répartis à distance de sécurité les uns des autres. Ça nous a demandé beaucoup d’attention pour diffuser ce match dans les conditions nécessaires” indique Alain Joineau, le président du Fan Club PSG 974. Pas la peine de vous rendre sur les lieux, personne ne sera accepté. “Nous sommes déjà complets. Nous avons dû sélectionner parmi nos adhérents à mon grand regret” se désole le passionné.

Côté match

“Je crains les prolongations. Les Allemands ont repris leur championnat et pas nous. Physiquement, ils sont toujours au top. En cas de prolongation, on risque de faiblir. C’est ce qui me fait le plus peur” explique Alain Joineau. Selon lui, l’incertitude autour de la présence de Keylor Navas et Marco Verratti est également une source d’inquiétude, car “si on veut gagner, il nous faut notre 11 majeurs. Sans nos joueurs-cadres, c’est risqué”.

Mais malgré cette méfiance de raison, le supporter voit une victoire parisienne. « Avec notre talent et notre grinta, je vois 2 à 1 pour Paris », pronostique le président de l’association. “Lors des deux derniers matchs, Paris s’est créé beaucoup d’occasions, là il y en aura beaucoup moins. Il faudra donc les mettre au fond. Ils n’ont pas le droit de rater comme les autres fois”, prévient-il.

Car même masquée, la victoire est belle. N’en déplaise à certains…

Photo d’archives Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLe PSG aux portes de l’Europe
Article suivantLe PSG battu par le Bayern
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici