La 3e étape de la Coupe du monde de bloc a débuté ce samedi 29 mai à Salt Lake City (USA). Des quatre Français qualifiés en demi-finales, seule Oriane Bertone (médaillée d’argent sur les deux précédentes étapes) décroche un nouveau ticket pour la finale et s’offre la 4e place d’une étape remportée par Natalia Grossman (USA) et Sean Bailey (USA).

En demi-finale, avec 2 blocs et 4 zones, Oriane BERTONE s’imaginait peut-être au fond du classement de ces demi-finales. 17e à l’issue des qualifications, elle passait dans les premières concurrentes. Elle est néanmoins restée bien longtemps en haut du classement provisoire, jusqu’à l’arrivée des deux leaders Janja Garnbret (SLO), qui réussi l’exploit de s’offrir 3 blocs) et Miho Nonaka (JPN), qui compte un essai de moins que la Française et prend la 2e place du provisoire. Fanny Gibert, 2e Française en demi-finale prend la 10e place, avec 1 bloc et 2 zones.

En finales,  Natalia Grossman survole le circuit en s’offrant les quatre blocs à vue. Elle devance ainsi la leader mondiale de la discipline : Janjan Garnbret (SLO), qui aura besoin de deux essais de plus pour boucler elle aussi le circuit. La jeune Brooke Raboutou (USA) prend le bronze avec 3 blocs en poche et quatre zone. La Française Oriane BERTONE enchaine trois blocs, mais le bloc deux lui résiste jusqu’au bout. Elle prend la 4e place.

Chez les hommes, c’est le Japonnais Kokoro Fujii qui prend la tête de la compétition en sortant les 5 blocs de son circuit en seulement 7 essais. Mejdi Schalck (Chambéry escalade), meilleur Français de ses qualifications prend la 8e place du classement provisoire avec 4 blocs en poches. En prenant la 20e place des qualifications, Manu Cornu (Team Block’Out) se qualifie in extremis pour les demi-finales. Il manque en revanche une petite zone à Mickael Mawem (Hors club) pour décrocher le ticket des demi-finales. Il termine cette compétition à la 27e place.

Chez les femmes, la compétition est dominée par la Slovène Janja Garnbret qui valide son circuit en 6 essais seulement. Fanny Gibert (Team Vertical’Art) est la Française la mieux classée, avec 4 blocs et 5 zones, elle prend la 7e place du classement provisoire. Oriane Bertone (7 à l’Ouest), avec 3 blocs et 5 zones prends la 17place et se qualifie elle aussi en demi-finale. Mailys Piazzalunga (Block’Out Toulouse) et Anouck Jaubert (Escapilade) terminent respectivement cette compétition à la 27e place et à la 48e place.

Demi-finales, Oriane Bertone 3e du provisoire

Les circuits de blocs ont donné beaucoup de fils à retordre aux compétiteurs.  Seuls Tomoa Narasaki (JPN) et Sean Bailey (USA) parviennent à s’offrir les 4 blocs des demi-finales masculines. Manu Cornu, meilleur Français de ce tour avec 3 blocs et 4 zones, passe à 2 essais de zones de la finale, et doit se contenter d’une bien frustrante 7e place. Il devance néanmoins d’un bloc le jeune Mejdi Schalck (médaillé d’argent sur la précédente étape), qui termine à une très honorable 9e place sur cette nouvelle étape.

Avec 2 blocs et 4 zones, Oriane Bertone s’imaginait peut-être au fond du classement de ces demi-finales. 17e à l’issue des qualifications, la jeune femme (médaillée d’argent sur les deux précédentes étapes), passait dans les premières concurrentes. Elle est néanmoins restée bien longtemps en haut du classement provisoire, jusqu’à l’arrivée des deux leaders Janja Garnbret (SLO), qui réussi l’exploit de s’offrir 3blocs) et Miho Nonaka (JPN), qui compte un essai de moins que la Française et prend la 2e place du provisoire. Fanny Gibert, 2e Française en demi-finale prend la 10e place, avec 1 bloc et 2 zones.

Finales

Chez les femmes, Natalia Grossman survole le circuit de finale, en s’offrant les quatre blocs à vue. Elle devance ainsi la leader mondiale de la discipline : Janjan Garnbret (SLO), qui aura besoin de deux essais de plus pour boucler elle aussi le circuit. La jeune Brooke Raboutou (USA) prend le bronze avec 3 blocs en poche et quatre zones. La Française Oriane Bertone enchaine trois blocs, mais le bloc deux lui résiste jusqu’au bout. Elle prend la 4e place.

Chez les hommes, Sean Bailey (USA) est le seul grimpeur à parvenir à enchainer deux blocs d’une finale extrême. Il devance Kokoro Fujii (JPN).

Retrouvez les résultats complets (hommes)

Retrouvez les résultats complets (femmes)

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentFlorès fait le job
Article suivantLa CINOR en visite hier au stade en eaux vives intercommunal (SEVI)
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici