La mairie de Saint-Benoit est plus mobilisée que jamais à l’occasion d’Octobre rose. Après une opération visuelle réussie avec la mise en place de parapluies colorés sur le parvis de la mairie et une campagne de sensibilisation contre le cancer du sein mettant en œuvre les propres agents et élus de la commune, cette dernière a organisé ce samedi une marche rose à 8h sur la place de la mairie.

Près de 300 personnes étaient inscrites à cette marche, d’une longueur de 5 km, avec une boucle autour de plusieurs points stratégiques de la cité bénédictine. Protocole sanitaire oblige, le départ de cette marche s’est fait par groupe de 10 personnes.

Sur place, la Ligue contre le cancer et le centre de dépistage des cancers étaient présents pour informer le public.

La Covid n’affaiblira pas la lutte contre le cancer du sein. C’est le message que veut faire passer la ville de Saint-Benoît en organisant l’édition 2020 d’octobre rose. Avec la crise sanitaire, une baisse des dépistages du cancer du sein a été enregistrée sur l’île. La municipalité et la ligue contre le cancer ont donc lancé une grande campagne de sensibilisation pour inciter au dépistage et au suivi annuels de ce cancer qui reste au premier rang concernant les femmes sur l’île.

Pour l’occasion, une grande campagne d’affichage a été déployée dans la ville. Celle-ci met en scène des femmes concernées par le dépistage, mais aussi des hommes qui ont accepté de poser, parfois torse nu, pour inciter les femmes à se faire dépister. Un acte fort, pour montrer que ce n’est pas qu’une affaire de femmes.

Pour la première fois, les services municipaux ont réalisé une décoration originale devant l’hôtel de ville. Cent parapluies de couleur rose ont été suspendus au-dessus du parking de la mairie afin d’attirer l’attention des femmes sur le dépistage et la prévention du cancer du sein. Durant tout le mois d’octobre, les façades de l’hôtel de ville et de la mairie annexe de Sainte-Anne seront éclairées en rose.

Parallèlement, des actions de sensibilisation auront lieu à différents endroits de la commune. Épidémie de coronavirus oblige, les événements organisés se dérouleront en petit groupe ou en live sur le réseau social Facebook. Au programme, une marche rose, des séances de fitness et de réflexologie, de la Zumba, une conférence en live sur la prévention et le dépistage animé par Rocaya avec la ligue, le CRCDC, les coachs nutrition et sport, Asetis).

Photo mairie de Saint-Benoît

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentHosman Gangate : la force tranquille
Article suivantUne attaque de requin évitée
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici