Depuis les Championnats de France de difficulté il y a un mois, où Manon Hily (7A L’OUEST) montait sur la 2e marche du podium, la titulaire du Pôle Espoir monte en puissance et s’offre un très beau top 5.

Septième des qualifications et huitième des demies, elle est la dernière qualifiée en finale grâce aux résultats de la veille.Dans une voie spectaculaire, Manon chute d’abord sur un mouvement de jeté à mi-voie. Visiblement gênée par une corde trop tendue, elle a pu retenter la voie 20 minutes plus tard. Cette fois, elle passe ce mouvement sans encombre, et continue de bien progresser sur plusieurs mètres. Elle gagne ainsi 3 places pour terminer à une très belle 5e place, derrière les meilleures mondiales, son meilleur résultat depuis 4 ans ! La compétition est remportée par la Slovène Janja Garnbret qui topa la voie, devant les Américaines Brooke Raboutou et Natalia Grossmann.

Félicitations Manon, et rendez-vous ce week-end pour la Coupe du Monde de Chamonix à domicile (8-10 juillet 2022) !

Du côté de la vitesse, Manon Lebon et Marius Payet Gaboriaud ont gagné en expérience sur le circuit mondial Sénior. Une petite déception pour les deux jeunes pensionnaires du Pôle Espoir et du club Austral Roc, qui n’ont pas su grimper à leur meilleur niveau, en se classant respectivement 44e et 57e.

Cette compétition a été marquée par le retour de l’équipe chinoise de vitesse, ponctuée par un triplé masculin et d’un doublé féminin ! Le duel avec l’équipe Indonésienne a bien eu lieu, avec le record du Monde masculin battu coup sur coup par Kiromal Katibin (5’’04) lors des qualifications. Villars a ainsi accueilli la compétition de vitesse la plus relevée de l’histoire, où l’erreur ne pardonnait pas.

Rendez-vous ce week-end à Augsburg pour Manon et Marius pour les Championnats d’Europe de Vitesse Jeunes (10 juillet). Ils seront rejoints par Maélane Villedieu et Eva Lina Ryamz en vitesse, et par Max Bertone qui matchera en difficulté à partir de vendredi.

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentL’égalité des primes n’est pas pour demain
Article suivantDidier Cody
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici