Ce week-end Reshad de Gerus, le petit prodige Réunionnais en Formule 3 s’est élancé du paddock du circuit de Barcelone. Bien qu’il ne soit pas monté sur le podium, le Dionysien a impressionné par sa maîtrise et sa faculté à remonter ses adversaires pour se hisser en tête. Pour sa première course en Formule 3, le jeune Réunionnais a démontré qu’il va falloir compter sur lui cette saison.

Sur la ligne de départ ce week-end en Espagne sur le circuit Catalunya, les meilleurs jeunes pilotes européens et du monde étaient présents. Reshad de Gerus s’est mesuré au gratin de la discipline, passage obligé pour espérer un jour gravir les échelons jusqu’en Formule 1. Une année difficile l’attend, rythmée par 7 meetings tout au long de la saison, avec le secret espoir de toujours performer pour se faire remarquer. Afin d’atteindre dans un an ou deux la Formule 2, l’anti-chambre de la F1. Une saison qui l’emmènera sur les circuits européens en Espagne, en France, en Autriche, en Hongrie, en Belgique, aux Pays-Bas mais aussi aux Etats-Unis.
Le Réunionnais qui fait partie des 18 rookies (juniors qui participent au championnat pour la première fois) sur la grille de départ a montré son talent durant les trois courses du meeting de Barcelone ce week-end en Espagne sur le circuit Catalunya.

Pour le journaliste Cédric Garcia, « le pilote réunionnais Reshad DeGerus est de nouveau l’auteur d’une très belle course alors qu’il ne s’élançait que depuis la 28° place être passé à travers sa première séance de qualifications Vendredi. Reshad termine P23 et fait partie des rares pilotes ayant progressé dans chacune des courses au programme. Satisfecit du pilote qui aura proposé un rythme de course constant et solide dans chacune des trois courses. Il lui reste maintenant à progresser dans les phases de qualifications ».
Le Réunionnais a montré qu’il méritait sa place parmi l’élite des pilotes automobiles juniors. Il a terminé la première course à la 20e place après être parti quasiment du fond de la grille. Une remontée en 21 tours qui montre sa détermination mais aussi son calme pendant la course.

La deuxième épreuve qui s’est déroulée samedi après-midi a été très mouvementée avec trois collisions en tête de course. Reshad de Gerus a une fois de plus pris l’avantage sur ses concurrents directs et a profité des erreurs des leaders pour se classer à la 13e place. Il est d’ailleurs à ce moment-là le seul des 3 pilotes de son écurie à rejoindre l’arrivée.

L’ultime course a été beaucoup plus calme pour le Réunionnais qui termine à la 23e place.

Le week-end de Reshad de Gerus a été rendu difficile par une contre-performance lors de la séance qualificative. Le Réunionnais s’est placé 28e sur 30. Il n’a donc pas pu se battre pour les premières places.

Mais son rythme en course était très encourageant et montre qu’il mérite sa place en Formule 3. Cela donne aussi plein d’espoirs à ses fans réunionnais pour le prochain rendez-vous, en France, du 25 au 27 juin.

Lucide pour son premier meetin en FIA F3, le Réunionnais déclarait : « Il était important pour moi de terminer les courses sans problème car cela donne confiance. J’ai abordé les courses comme je le voulais et j’avais un bon état d’esprit pendant tout le week-end. Je me sentais très en confiance avec la voiture et cela m’a donné la conviction que je pouvais dépasser et faire les progrès que je voulais. »

L’étoffe des grands coureurs

La Formule 3 est la catégorie junior dans laquelle les grands pilotes font leurs armes. Ils passent ensuite généralement en F2 avant d’arriver à la Formule 1. On retrouve donc des pilotes aux noms très familiers dans le même championnat où évolue notre Réunionnais.

David Schumacher s’est battu pour la victoire lors de la deuxième course à Barcelone. Vice-champion de Formule 4 en 2018, il s’agit du neveu de Michael Schumacher (septuple champion du monde de Formule 1), c’est donc aussi le fils de Ralf Schumacher (frère de Michael et pilote de Formule 1 victorieux à 6 reprises).

Arthur Leclerc n’est autre que le frère d’un des deux pilotes Ferrari actuels, le Monégasque Charles Leclerc qui a déjà à son compteur deux victoires dont l’une à Monza, temple de la vitesse.

Enzo Fittipaldi est le coéquipier de Reshad de Gerus mais aussi le petit-fils d’Emerson Fittipaldi, double champion du monde de Formule 1. Son frère, Pietro, est lui pilote remplaçant chez Haas en Formule 1 et a participé à ses premiers grands prix la saison dernière.

La monoplace de Reshad de Gerus est à n’en pas douter légèrement différente de celle de nombreux autres pilotes du fait de la présence de sponsors qui se démarquent : La Région Réunion, Le Département de La Réunion, l’IRT mais aussi Air Austral. Pour le suivre prochainement sur les autres courses, notez bien son numéro, le 31.

Photos FB

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentNouveaux horaires d’ouverture de la piscine de la ville du Port
Article suivantPremier podium pour Noah Andy en F4
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici