La crise sanitaire a conduit les autorités à mettre en œuvre des restrictions dans l’accès aux équipements sportifs et dans l’organisation de compétitions. Le secteur sportif composé d’associations, de travailleurs indépendants et de structures relevant du secteur marchand a été fortement touché. Une étude, livrée en mars 2021 évalue les effets de la crise sanitaire sur le secteur sportif réunionnais.

Une étude d’envergure sur le champ sportif réunionnais
Cette étude dresse un état de la situation dans le champ sportif réunionnais, décrite par les acteurs, depuis la mise en place du confinement en mars 2020 jusqu’à la fin d’année 2020. Près de 300 structures ont apporté leur contribution grâce à deux questionnaires mis en ligne, l’un réservé au milieu associatif (clubs, ligues et comités sportifs) et l’autre destiné au secteur marchand. Parallèlement, 31 entretiens partenariaux associant quasiment tous les services des sports des 24 communes de l’île ont été conduits.

Une étude qui aboutit à des solutions concrètes
Alors que la crise sanitaire perdure, les éléments recueillis permettent aux acteurs locaux du sport de disposer d’un état des lieux des problématiques rencontrées par les différents acteurs sur les questions financières, le besoin de relance et de structuration des associations notament. Elle permet également d’identifier des solutions partagées pour accompagner au mieux les structures sportives à court et moyen terme.

2 appels à projet pour accompagner les associations sportives
Dans ce contexte, les services de la délégation régionale académique à la jeunesse, à l’engagement et aux sports (DRAJES) de La Réunion ont lancé, via les crédits de l’Agence nationale du sport (ANS), des appels à projets locaux à destination des associations sportives.  Ils permettront d’accompagner les associations les plus en difficulté en raison de la crise sanitaire et porteront sur 2 axes :

  • les aides à l’emploi sportif et le soutien aux associations via un fonds de solidarité ;
  • le fonctionnement des associations en difficulté ou à la relance de la pratique sportive dans ces structures.

Pour aller plus loin

https://reunion.drjscs.gouv.fr/spip.php?rubrique131

Photo Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentL’aide au secteur du sport prolongée
Article suivantComment la fédé prépare les JO 2021
Pierre Marchal
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici