Apocalyptiques, dantesques, folles, incroyables…tels étaient les superlatifs le plus fréquemment employés par les équipages au départ du Criterium des Cévennes ce Vendredi en début d’après-midi. Alors que les reconnaissances et le shakedown s’étaient déroulés dans des conditions de soleil automnal, l’épisode cévenole annoncé s’est abattu dès le départ de l’avant dernière manche de la Cup208. Fort de son succès signé lors du Rallye Coeur de France fin Septembre, l’équipage lauréat 2021 du classement U24 Réhane Gany/Franck Le Floch flanqué du numéro 32 s’élançait sous des trombes d’eau.

« Moins de deux kilomètres après le départ je suis parti à la faute.» expliquait le pilote.
« Dans un gauche qui ferme alors qu’on est sur le cinquième rapport, l’arrière a décroché. La voiture est alors partie par l’arrière en dehors de la route et ça m’a semblé très long. Nous nous sommes retrouvés une dizaine de mètres en contrebas de la route mais heureusement sans bobo majeur.» détaillait le pilote. Après avoir bucheronné nombre d’arbres dans sa chute, la Peugeot 208 Rally4 s’est enfin stabilisée permettant à l’équipage de s’extraire.
« Sur le coup rien à signaler hormis une caisse hors d’usage puisque l’arceau a été endommagé » ajoutait le rookie. « Après coup j’ai ressenti des douleurs à la tête et au niveau du genou. J’ai été évacué en urgence à l’hôpital de Nîmes. Heureusement, après une batterie d’examens, rien à signaler. J’ai donc pu ressortir de l’hôpital.»
La réglementation spécifique de la Cup 208 interdit l’utilisation de pneus wet chez Michelin et les équipes d’assistance ont dû se résoudre à retailler des pneus dry N11(sculpture d’origine à 22%) pour affronter les routes détrempées et tortueuses des Cévennes. «Je suis clairement parti à la faute par excès d’optimisme.» reconnaissait Réhane. « Honnêtement même si l’on sait que ces pneus ne sont pas du tout adaptés dans ces conditions, on réagit tous de la même manière une fois casqués: on cherche à faire du mieux possible. Là je suis rentré sans doute un poil trop fort et dans ces conditions, ça ne pardonne pas…la voiture a décroché de l’arrière et impossible de rattraper quoi que ce soit.»
Alors que la dégradation des conditions météorologiques avaient contraints l’organisateur (en accord avec les autorités préfectorales) à annuler la deuxième boucle du Vendredi en nocturne ainsi que la boucle matinale du Samedi, les dégâts occasionnés par l’épisode cévenole le bilan en vue de l’après-midi n’est guère optimiste. Une des routes utilisée aux Plantiers est partie avec l’orage. En conséquence, les organisateurs ont été contraints d’annuler le reste de la course dont les résultats seront figés à l’issue de l’ES3.
Pour ce qui les concerne, Réhane et Franck sont déjà projetés vers le suite de leur carrière.
« La voiture est inutilisable et il nous faudra procéder à un changement de caisse avec l’équipe technique » expliquait le pilote. « Il nous faut donc redoubler de travail pour boucler cette partie du budget non programmée et psychologiquement nous sommes déjà tournés vers la fin de saison » terminait Réhane.
Prochaine épreuve Cup208 Rallye du Var 25/28 Novembre (asphalte)

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentRun 200m au Circuit Félix Guichard les 13 et 14 novembre
Article suivantEnzo Hoarau sur le podium
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici