Oups... Erreur 404
Désolé, la page que vous recherchez n'existe pas.
Vous pouvez aller à la page d'accueil

NOS DERNIERS POSTS

Sport et handicap : les bienfaits d’une pratique régulière

Au même titre que les valides, la pratique régulière d’une activité sportive pour les personnes en situation de handicap présente de multiples bienfaits. Les personnes porteuses d’un handicap ont tendance à se sédentariser, entrainant à plus ou moins long terme des effets néfastes sur la condition physique et le capital santé.

Cropped image of fit disabled athlete woman with prosthetic leg doing stretching exercises while sitting at the beach

D’après les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les enfants et les adolescents devraient accumuler au moins 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée à soutenue contre 150 minutes pour les adultes et personnes âgées. Selon certaines expertises « le suivi des recommandations est associé à une diminution de la mortalité précoce de 29 à 41 % » (INSERM, 2008 [1]et ANSES, 2016[2]).

Pour appliquer ces recommandations, de nombreux sports peuvent être pratiqués par les personnes en situation de handicap. Ils apportent bien-être à travers la stimulation des aspects physiques, psychologiques et sociaux. Le sport est un excellent moyen de rééducation et de réadaptation après la survenue d’un handicap.

Les apports physiques
La pratique régulière d’une activité sportive influence l’état de santé. Au-delà de cet aspect, la pratique d’un sport pour une personne en situation de handicap est un moyen de développer son autonomie et de mieux appréhender les actes de la vie quotidienne. Les gains de force musculaire, la stimulation du système cardio-respiratoire et la mobilité des articulations par le biais du sport améliorent la coordination, la préhension, la motricité fine et permet une meilleure résistance à l’effort et à la fatigue. L’exercice physique permet d’éviter les méfaits de la sédentarité et prévient les risques de développer des pathologies chroniques tels que l’obésité, l’arthrose, le diabète et tant d’autres.

Les apports socio-psychologiques
Le sport est un excellent moyen de participation sociale et d’intégration pour les personnes en situation de handicap. Par le biais de la pratique sportive, les échanges sont facilités permettant à leur tour la comparaison aux paires et des projections futures. Le handicap peut engendrer une baisse de l’estime de soi et entraine une remise en question vis-à-vis de ses capacités. Côtoyer d’autres personnes atteintes d’un handicap peut redonner foi en l’avenir et au projet de vie. Le sport est propice au dépassement de soi, à la réappropriation de son corps et contribue à renforcer la confiance en soi et en ses capacités.

La pratique sportive est source de plaisir, d’amélioration de sa qualité de vie et d’épanouissement personnel. Alors, n’attendez plus rejoignez le mouvement handisport !

[1] “Inserm (dir.). Activité physique : contextes et effets sur la santé. Rapport. Paris : Les éditions Inserm, 2008, XII – 811 p. – (Expertise collective)

[2] Anses. Actualisation des repères du PNNS – Révisions des repères relatifs à l’activité physique et à la sédentarité. Rapport. Edition scientifique, 2016 – 584 p. – (Expertise collective)

Une compétition-test à Saint-Leu

C’est le journal L’Équipe qui l’annonce dans ses colonnes : une compétition internationale de surf se déroulera début novembre à La Réunion. Après une longue absence, la mythique gauche de Saint-Leu va retrouver un évènement qui semblait devenu impossible depuis la crise requin. Les grands noms du surf local seront de la partie.

Le journal L’Équipe annonce le retour d’une compétition de surf à La Réunion début septembre. Selon le plus célèbre quotidien sportif, l’évènement doit se dérouler du 9 au 13 septembre sur la célèbre “gauche de Saint-Leu”. Un retour du surf de compétition symbolique depuis le début de la crise requin en 2011.

La Réunion n’a pas connu de compétition internationale depuis 2005. Bien qu’un temps envisagée pour être un “Spécial Event” de la World Surf League (WSL), cette compétition va rester locale. Des observateurs de la WSL et de la fédération française de surf vont tout de même faire le déplacement pour du repérage et du soutien technique. L’objectif est de pouvoir organiser une manche de qualification pour les Challenger Series dès 2023.

Les Réunionnais à l’honneur sur leur spot

Toujours selon L’Équipe, à l’exception de Jérémy Florès, indisponible, tout le gratin du surf péi sera présent. Johanne Defay (surf), Amaury Lavernhe (bodyboard) et Alice Lemoigne (longboard) ont annoncé leur participation. De même que Maxime Huscenot et Jorgann Couzinet qui arriveront directement du Brésil où ils auront participé au Challenger Series.

Quatre compétitions sont prévues au programme : deux de surf (hommes et femmes), une de bodyboard et une de longboard. Le concept est inédit pour la compétition Open Surf où huit surfeurs seront à l’eau en même temps. Ils seront tous équipés d’un matériel anti-requin et un important dispositif de sécurité sera mis en place.

Photo FFS

David Leblé sacré Champion du monde de canne de combat.

On ne l’arrête plus ! Six mois après sa consécration aux Internationaux de France de combat de canne, David Leblé remporte la médaille d’or au Championnat du Monde, ce samedi 14 septembre à Milan.
Face à la crème de la crème des cannistes, ce Portois de 31 ans s’est hissé sur la première place du podium face à l’Allemagne.
Une consécration pour David Leblé, licencié du club Le Port canne de combat depuis 2017.
« Dix ans après avoir remporté la médaille d’argent au Championnat du Monde, David est aujourd’hui médaillé d’or. C’est un rêve qui se réalise pour lui », salue Véronique Mercier, présidente du club portois.

Guillaume Hoarau parrain de l’Orange Cup U10

Ce week end, l’ancien international français et joueur du Paris Saint Germain est venu fouler les pelouses de ses débuts pour annoncer son retour dans la team Orange national. Le nouveau parrain de l’Orange Cup était parmi les enfants et bénévoles de l’AS Capricorne à la Ravine des Cabris pour partager son expérience de footballeur de haut – niveau.

Cette épreuve éducative et sportive comme nulle part ailleurs. La Ligue Réunionnaise de Football et Orange travaillent main dans la main pour cette nouvelle compétition.

La volonté d’Orange d’accompagner les clubs de football amateur et de sensibiliser le plus grand nombre de licenciés à l’éducateur à l’éducation au numérique ainsi que la volonté de La Ligue Réunionnaise de Football de mettre en œuvre dans les clubs le Programme Éducatif Fédéral de la FFF, ont donné naissance à cette nouvelle épreuve innovante où l’éducatif prend autant de place que le sportif.

Qui est concerné ?

Les jeunes garçons et filles de 9 et 10 ans licencié (e)s dans les clubs de football affiliés à la Ligue Réunionnaise de Football.

Quand et où ?

Du 27 août au 20 novembre 2022 sur l’ensemble du territoire de La Réunion.

L’Orange Cup se joue en 3 phases

  • Phases de poule (12 poules géographiques)
  • 4 phases finales de secteur au mois d’octobre
  • 1 finale régionale le 19 août 2022

La première phase se déroule par poules dans les secteurs sur la période du 27/08/2022 au 08/10/2022. Deux épreuves sont organisées, les points de chacune des épreuves (matchs et fiches actions) s’additionnent pour le classement de cette première phase.

Les équipes qui n’auront fait aucune action PEF pendant la phase de poule ne seront pas qualifiées pour les finales secteurs.

Guillaume Hoarau, un parrain d’exception
Guillaume Horau qui a touché ses premiers ballons au Stade Joffre Labenne, a rendu visite aux jeunes de 3 clubs (AS Capricorne, ASC Makes et ASSL Olympiakos) qui étaient présent pour l’un des 36 plateaux hebdomadaires de l’Orange Cup. L’occasion pour lui de montrer l’exemple en effectuant une action éducative, partie intégrante de l’épreuve. Avec la roue du PEF, il a pu animer un quizz autour des 6 thèmes du Programme Éducatif Fédéral (Fair-Play, Santé, Environnement, Engagement Citoyen, Règles du jeu et Culture Foot). Il a ensuite donné le coup d’envoi de la dernière rencontre du matin… de quoi motiver les jeunes footballeurs U9 – U10 à se surpasser sur les actions éducatives et sur les terrains.

Pour Guillaume Hoarau :
« Je suis fier de rejoindre la Team Orange et de parrainer cette toute nouvelle épreuve éducative et sportive en faveur des enfants de 9 et 10 ans. Ça faisait très longtemps que je n’étais pas revenu sur cette pelouse. C’est ici, à La Ravine des Cabris que j’ai démarré le foot, j’avais le même âge que ces jeunes avec qui j’ai pu échanger ce matin. »

Selon Hosman GANGATE Directeur Technique Régional de la Ligue Réunionnaise de Football :

« Il est important pour la ligue que les enfants aient des modèles. On ne pouvait pas rêver mieux avec Guillaume, ancien joueur de l’Équipe de France et du PSG. C’est quelqu’un de très important pour le football réunionnais. Nous sommes très satisfaits de l’implication des clubs dans l’Orange Cup. Cela permet d’ancrer le programme éducatif fédéral aux 4 coins de l’île. Guillaume a donné l’exemple ce matin en partageant sa culture du football avec les enfants. »

Pour Emeric BIGOT, responsable du département sponsoring d’Orange Réunion Mayotte :
« Cette épreuve innovante que nous avons lancé avec la Ligue Réunionnaise de Football est un véritable succès grâce à l’implication des clubs de toute l’île. Ce week-end nous avons eu l’honneur d’accueillir Guillaume Hoarau dans la team Orange. C’est la première surprise que nous avons réservée aux enfants inscrits dans l’Orange Cup. Bientôt nous allons pouvoir être en mesure d’annoncer la superbe récompense qui sera offerte à l’équipe vainqueur de la finale régionale ».

« Challenge Street Sports inter-quartiers » à Saint-Benoit

Dans le cadre de la Cité éducative, la Ville de Saint-Benoît lance le « Challenge Street Sports inter-quartiers » Tu aimes le sport et la compétition ? Tu as l’esprit d’équipe ? Tu veux passer un bon moment avec tes amis et amener ton quartier jusqu’à la victoire ?

Compose ton équipe mixte (12 joueurs, 1 fille minimum) et inscris-toi vite auprès de la Direction des Sports ou auprès des maisons de quartier de Bras-Fusil, Labourdonnais, Beaufonds et de Sainte-Anne.

Public : 14 ans et + des quartiers prioritaires.

Principe du jeu
Les équipes des quartiers prioritaires s’affronteront dans 3 disciplines :

  • Le foot five
  • L’athlétisme (relais trail urbain de 6km et relais 5x 400m)
  • Le cross training (squats, fentes, swing, snatch, press épaule, burpees, battle rope, boxe jump, corde à saute, pompe, exo abdo).

Dates des épreuves (de 14h à 16h30) :

  • Samedi 15 octobre 2022 – Stade Marc Minatchy
  • Samedi 19 novembre 2022 – Stade Lucien Simone
  • Samedi 10 décembre 2022 – Parc de jeux de Bras fusil

Au terme des 4 journées, l’équipe ayant remporté le plus de points au cumul des épreuves fera gagner son quartier !

N’hésite pas, inscris-toi, même si tu n’as pas 12 joueurs, on pourra t’aider à composer ton équipe

Les « Primal Winter Throwdown »

C’est à l’Ermitage les Bains, plus précisément à Primal, que ce samedi 24 septembre, s’est déroulé l’événement tant attendu par les passionnés de « functionnal training » : les « Primal Winter Throwdown ». Une compétition regroupant différentes box de toute l’île. Au rendez-vous, 100 athlètes et un public déchainé.

Très tôt dans la journée la compétition débute avec l’annonce du déroulement de celle-ci.

De nombreuses surprises sont attendues pour les participants : des WOD (Workout Of the Day) mystères dont les athlètes auront connaissance uniquement quelques minutes avant le challenge.

La compétition démarre aux alentours de 7 h 00, au lagon de Trou d’Eau puis se poursuit au centre Primal, avec un enchaînement d’épreuve.

La fin de journée se termine en beauté par une remise des prix pour ceux qui montent sur le podium. Les organisateurs et les athlètes ont su jouer le jeu, toujours dans la joie et la bonne humeur.

Texte et photos Clarël Futol & Génayé Meriot

X