Oups... Erreur 404
Désolé, la page que vous recherchez n'existe pas.
Vous pouvez aller à la page d'accueil

NOS DERNIERS POSTS

Près de 90 engagés en vue du #RSS22

La liste des engagés diffusée ce jour donne le sourire à l’ASA Réunion. Avec plus de 80 engagés en moderne pour la deuxième manche du Championnat de la réunion des Rallyes, la liste a plutôt fière allure. Pas moins de 19 classes de cylindrée sont représentées, ce qui dénote de la pluralité du plateau. En complément, sept équipages sont engagés en VMRS (Véhicules moderne de Régularité Sportive).

Le groupe R est largement le plus représenté avec ses 36 engagés (44.4%) dans 6 classes de cylindrée. Le R2 se taille la place de leader avec 10 représentants des voitures équipées de moteurs de moins d’un litre 6. A la deuxième place, on retrouve le Graal des épreuves nationales avec le Rally2 (ex R5). Ils seront pas moins de 9 bolides représentant quatre marques et autant de modèles. Le podium des engagés dans ce groupe de voitures nouvelle génération est complété par les voitures Rally4 qui sont 6 engagés avec 3 constructeurs alignés.
Le F2000 fait de la résistance avec 18 engagés (22.2%). Ce groupe des voitures les plus âgées est ventilé en trois classes de cylindrée. Les plus puissantes (F2000/14) représentant la moitié des engagés. Suivent dans l’ordre 6 représentants en F2000/13 et 3 dans la plus petite catégorie de ce groupe (F2000/12).
Les voitures du Groupe N complètent le podium par groupe avec 15 engagés (18.5%). Dans cette famille des voitures dites de série, 4 classes sont représentées. Le N3 (voitures de moins de 2 litres de cylindrée) sont les plus nombreuses avec 6 engagés. Le N2 (cylindrée inférieure à 1 litre 600) a fait autrefois les beaux jours des challenges de marque et les marques françaises occupent la classe. Le podium est complété par la plus petite des classes de cylindrée (N1) avec 3 engagés.
Un mot concernant les anciennes reines de l’asphalte, le Groupe A compte tout de même 11 engagés (13.5%) dans 5 classes de cylindrée. Certaines de ces voitures ne sont pas à négliger avec les plus véloces en mesure de s’immiscer dans le top10 final.
Ils sont 8 répartis en 7 classes de cylindrée à avoir fait acte d’engagement en Promo (pneus de série). Le 2 roues motrices sera particulièrement disputé avec 66 engagés (81.5%) face aux 16 quatre roues motrices (5 classes de cylindrée).
5 pilotes féminines sont engagées sur cette épreuve et le beau sexe compte également 13 engagées dans le baquet de droite.
Place à présent aux derniers ajustements afin de préparer les bolides en vue des vérifications administratives et techniques qui se dérouleront Vendredi 20 Mai de 17h30 à 20h30 puis Samedi 21 Mai de 7h40 à 10h00. Les bolides défileront donc tour à tour au niveau du centre des Services Techniques de la Commune de Petite Ile, à l’arrière de la Mairie.

Photo: Pierre Marchal

Nouvelle organisation pour le Rallye du Sud Sauvage

Afin de faciliter la vie des commissaires, fluidifier les trafics de circulation et garantir les meilleures conditions de travail et de sécurité pour nos amis de la presse, l’ASARéunion et ses partenaires déploient à l’occasion du Rallye du Sud Sauvage un nouveau protocole.

Une zone média est créée à l’arrivée de chaque épreuve chronométrée. Protégés des éventuelles intempéries et d’un soleil que nous espérons radieux sur les tracés de l’épreuve sudiste, une zone d’accueil réservée aux médias sera déployée quelques dizaines de mètres après le CH d’arrivée juste à la sortie de zone. Les équipages dûment informés pointeront donc leur carnet au CH puis se rendront immédiatement à la media zone.
Ce protocole permettra aux véhicules de redescendre en température notamment au niveau des systèmes de freinage très sollicités en épreuve et éviter l’amoncellement des véhicules sur la ligne d’arrivée. Afin de permettre aux médias de travailler dans les meilleures conditions, un écran « temps réel » indiquera les chronos signés dès le franchissement de l’arrivée lancée.
De fait le CH devient une zone réputée « no man’s land » désormais simple point de passage administratif, les équipages seront disponibles plus longuement pour les médias afin de répondre à leurs sollicitations.

Photo: Pierre Marchal

Synchro N’or fait la fête

Le club de natation synchronisée Synchro N’or organise son gala de fin de saison ce samedi 21 mai à partir de 16 heures à la piscine de Flacourt à Sainte-Marie. L’occasion de fêter dignement les naïades ayant participé aux récents championnats nationaux.

Six années d’existence. Une organisation parfaitement huilée autour de la présidente Nathalie Lamoureux, de la dizaine de bénévoles sans qui rien n’est possible, et de son emblématique directrice technique et sportive Emmeline Aymard, aidée cette année de deux entraîneurs, Philippine Janin et Marie Collard : le club de natation synchronisée Synchro N’or, sis à la piscine de Flacourt à Sainte-Marie – seule association du nord de l’île face aux trois clubs de l’Ouest – traverse les saisons au rythme allegro de ses quelque deux cents licenciés. Le point d’orgue du début de l’hiver austral – eh oui, il ne manque qu’un chauffage du bassin olympique – se situera ce samedi 21 mai à partir de 16 heures à Flacourt avec le gala de fin de saison.

L’occasion pour toutes ces adolescentes en herbe de produire leur savoir-faire dans et hors de l’eau, comme certaines ont pu le montrer lors des championnats de France, ces dernières semaines. D’abord au championnat Nationale 1 à Tours pour les sept juniors – Naïa, Ines, Romane, Elea, Daphné, Ambre et Maëlle, les deux premières ayant en outre effectué le duo d’ouverture des Elite. Ensuite à l’occasion du championnat de France Nationale 2 à Massy pour le ballet d’équipe (10 nageuses), deux duos et deux solos – Romane, Moana, Novine, Thaïs, Ella, Enza, Maïlou, Cécile, Amélie, Louise, Anne Gabrielle, Leyna, Adelia et Nora Jade. « Pour toutes, ça a été une très bonne expérience », complimente Emmeline Aymard.

Les quelque soixante-dix nageuses synchro du club s’inscrivent dans une courbe de progression, poursuit la directrice technique et sportive. « Les Avenir sont plus nombreuses à se qualifier à l’échelon supérieur, nous nous devons de fidéliser les débutantes ados et les Loisirs auront l’occasion de se mettre en valeur à l’occasion des prochains championnats de La Réunion, les 4 et 5 juin prochains à Plateau Caillou où une équipe juniors et une équipe jeunes seront en lice. » Histoire de continuer la belle histoire de Synchro N’or…
Gala Synchro N’or, samedi 21 mai, à partir de 16 heures piscine de Flacourt, entrée 2 euros, gratuit pour les moins de 6 ans.

Textes et photos: Jean Baptiste Cadet

Un BASALTRIP revisité dans l’Est de l’île

Après 4 ans d’absence, le BASALTRIP, fête de l’escalade, a fait son grand retour ce week-end du 14 & 15 mai 2022, dans un format inédit. Cette manifestation, organisée conjointement par la Ligue Réunion de la Montagne et de l’Escalade et Est’Kalad Club a en effet eu lieu sur les toutes nouvelles voies d’escalade de la falaise de l’Ilet Bethléem, à Saint-Benoît. Ce site a été équipé grâce au soutien de la commune de Saint-Benoît et de la CIREST, en collaboration avec la Ligue Réunion de la Montagne et de l’Escalade.

L’évènement a rassemblé plus de 70 grimpeurs déguisés, petits et grands, dans un esprit bon enfant. Se sont ainsi côtoyés des pirates de Cilaos, un tube de dentifrice ayant perdu sa brosse à dent, une main géante dans un sac à magnésie ou encore des abeilles effectuant leur danse frétillante…

Les participants ont pu découvrir (ou re-découvrir) l’îlet Bethléem, ce lieu chargé d’histoire, préservé et apaisant, situé au bord de la rivière des Marsouins. Les privilégiés, qui ont pu s’offrir la vue depuis le haut de la falaise, sont repartis séduits. Tout comme le public curieux, mais également des jeunes de l’association Père Favron, qui ont découvert l’Ilet au détour des multiples activités qui étaient proposées : descente en tyrolienne, initiation à l’escalade, remontée sur corde, course d’orientation ou encore slackline…

Les musiciens de Musik’ensamb ont animé la soirée du samedi tandis que La table Nomade d’Esther a régalé grimpeurs et non grimpeurs de ses bons petits plats.

Un évènement festif réussi grâce à l’implication de nombreux bénévoles et au prêt de matériel des différents clubs de l’île. Un nouveau site d’escalade qui permettra sans nul doute de promouvoir cette activité de pleine nature et en plein développement dans l’est de l’île.

Toulet et Culin motivés plus que jamais

C’est avec énormément d’envie que l’équipage Yvan Toulet/Ludovic Culin est aligné au départ du Rallye du Sud Sauvage le week-end des 21/22 Mai. Au volant de la Ford Fiesta Rally4 flanquée du numéro #35 le tandem va enfin jouer à domicile.

Sevré de kilomètres en raison d’un abandon précoce suite à une SRSG* lors de la manche inaugurale à la Plaine des Palmistes, l’équipage se projette vers la prochaine course. « L’incident du premier rallye est bien derrière nous. Cette sortie n’était sans doute pas la plus spectaculaire mais les conséquences mécaniques ont été importantes.» expliquait le pilote. « L’équipe s’est démenée pour acheminer toutes les pièces nécessaires pour remettre la voiture en ordre de marche et compte tenu des difficultés logistiques liées à Covid et l’actualité en Ukraine, ça n’a pas été facile.»
Yvan et son navigateur vont donc découvrir un nouveau terrain de jeu. « Je suis déjà passé par une section de Grand Père (ES2,4,5 Anse les Hauts les bas le Samedi 21 Mai NDLR) il y a plusieurs années. Pour le reste tout sera nouveau » souriait le pilote. « J’ai coutume de revendiquer mon identité de sudiste. Ce sera l’occasion de tout mettre en pratique pour bien faire. J’ai vraiment hâte d’y être!S’être autant préparé, avoir capitaliser autant d’intérêt de la part de mes partenaires pour faire aussi peu de kilomètres, sur le coup c’était vraiment dur! Finalement, le temps aidant, j’ai transformé ce qui aurait pu rester frustration en énergie positive avec une motivation à son niveau le plus haut. Cette fois, il n’est pas question de bien faire, mais de très bien faire!»
Avec la phase préparatoire de reconnaissances puis de tests pour définir le set up le plus adapté, le duo est bel et bien rentré en mode course. L’équipe d’encadrement technique arrivant en début de semaine, la validation du remontage de la belle à l’ovale bleu et du déverminage pourra laisser place en milieu de semaine à une reprise de repères au volant.
Le Rallye du Sud Sauvage du 21 et 22 Mai comporte deux étapes, 4 tracés différents pour 10 épreuves chronométrées. Avec un total de 87km face à la montre, l’épreuve est coefficientée3 au Championnat de la Réunion des Rallyes.

*SRSG: Sortie de route sans gravité
Photo Kevin Reype

Webcup : compétition internationale

Ce weekend s’est déroulée la manche régionale de la compétition internationale “Webcup : 24 heures pour réaliser un site internet.” Retour sur ce marathon du web pour les 273 participants engagés dans cette compétition, avec pas moins de 82 équipes réparties sur les 6 îles de l’océan Indien. “Qui n’a pas un jour rêvé de transmettre aux générations futures un témoignage de son existence ?”

Les gagnants La team Blum

Le top départ de cette compétition internationale à été donné ce samedi à 11h00 autour d’un sujet inspirant, découvert par tous en simultané, lors d’un live stream orchestré par l’association Webcup, organisatrice de l’événement depuis déjà 12 ans.
Les équipes ont dû redoubler d’efforts et de créativité pour créer en 24h chrono un site le plus abouti possible autour de la commercialisation de capsules temporelles destinées à transmettre aux générations futures, la culture et les codes de notre civilisation actuelle ; le tout ponctué par 2 rebondissements inopinés pour pimenter la compétition.
“L’équipe La Team BLUM , Winner de cette manche représentera la Réunion à la finale internationale”
Il a fallu plus de deux heures aux professionnels aguerris qui constituaient les jurys pour départager les équipes de chaque îles et sélectionner LA team qui concourra lors de la finale.
En plus de sa qualification pour la finale internationale qui se déroulera à la fin de l’année, la team remporte 2 000 euros de matériel informatique dernière génération.
“C’était un moment intense, on a fait des rencontres super intéressantes avec les autres équipes, c’était une très belle aventure” nous déclarent Sébastien Mohamed et Nadjmou Boina heureux de ce résultat, malgré la fatigue.
Les 13 autres équipes réunionnaises n’ont en effet pas démérité à l’instar de la team Run it et GM- Guillaume Morin, respectivement deuxième et troisième
Le prix de la viralité quant à lui à été remporté par Run it.
Les 5 autres équipes finalistes de cette 12 édition de Webcup sont désormais connues Comores : SKY EYES
Maurice : SYNCED
Madagascar : VIBERNET
Mayotte : LES YLANGS YLANGS
Rodrigues : SAGE DESIGNS
Cette manche régionale de la Webcup remplit une fois encore sa vocation de mettre en lumière les talents locaux : qu’ils soient étudiants, professionnels ou amateurs dans la création de contenu web, la programmation, le design ou encore la gestion de projet.
La Réunion et plus largement l’océan Indien regorgent de virtuoses et laissent pleins de perspectives dans ce secteur porteur.

Les participants de la Webcup 2022
X