Finaliste de la dernière Ligue des champions, le PSG a décidément du mal à entrer dans la compétition pour cette édition 2020-2021…Opposés hier au RB Leipzig, les Parisiens ont compliqué leurs chances de qualifications pour les huitièmes de finale après leur défaite 2-1 face au club allemand. Une nouvelle défaite pour les joueurs de Thomas Tuchel, la seconde en trois matches, qui se retrouvent à la 3e place du groupe H avec trois points.

Revanchards après leur défaite l’an dernier en demi-finales de la compétition face aux Parisiens, les joueurs du RB Leipzig n’ont rien lâché et comme souvent avec le PSG, c’est un ancien de la maison qui va remettre les pendules à l’heure. À la 42e minute, Christopher Nukunku profitera d’un centre en retrait d’Angelina pour égaliser peu avant la pause. Un coup de massue pour les Parisiens qui ne s’en relèveront pas.

Au retour des vestiaires, Emil Forsberg viendra doucher les espoirs franciliens en transformant le pénalty obtenu par les Allemands (57e). La suite de la rencontre sera marquée par les expulsions d’Idrissa Gueye et de Presnel Kimpembé pour le PSG, décidément au plus mal tout comme son coach, Thomas Tuchel.

Ce dernier est plus que jamais sous pression au PSG, qui traîne toujours des pieds pour prolonger le technicien allemand, en froid avec le directeur sportif du club de la capitale, Leonardo.

Soccer ball flying into the gate

L’autre représentant français, le Stade rennais, s’est également incliné hier à Stamford Bridge face à Chelsea. Les Bretons, réduits à 10 durant la seconde période, se sont inclinés 3-0 face aux Blues. Des buts inscrits pour les Londoniens par Timo Werner (10e et 41e) et Tammy Abraham (50e). Contrairement à l’OM mardi soir face à Porto, les Rennais n’ont pas démérité face aux joueurs de Frank Lampard, en première période du moins. Mais l’expulsion de Dalbert à la 40e viendra mettre à mal la dynamique rennaise.

© Twitter / PSG

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLes marmailles de 1000 Sourires font leur baptême de plongée avec Bleu Marine
Article suivantLes présidents de clubs inquiets
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici