Même s’il n’a pas permis de remporter la victoire face à Bordeaux, Dimitri Payet a démontré le week-end dernier qu’il était en forme. Auteur d’un but face à Bordeaux, il confirme sa grande forme physique et renoue ainsi avec son public marseillais. Le Réunionnais est redevenu l’un des éléments clés pour l’OM.

Quelles retrouvailles entre l’Olympique de Marseille et ses supporters. Après 18 mois de séparation, les fans olympiens ont retrouvé les tracés du stade Vélodrome. Un plaisir que les supporters ont transmis aux joueurs, pleins d’espoir pour la saison à venir.

Un espoir permis par un recrutement phocéen très actif avec huit nouvelles recrues. Mais le joueur qui fait l’unanimité depuis la reprise se nomme Dimitri Payet. À 34 ans, le Saint-Philippois présente un état de forme et un état d’esprit qu’on ne lui avait plus connu depuis longtemps. Avec son niveau actuel, l’international pourrait se rappeler prochainement aux bons souvenirs de Didier Deschamps. Et afin de s’assurer d’attirer l’attention, il a opté pour une nouvelle coupe de cheveux.

Furia retrouvée

Dans sa furia retrouvée, le stade Vélodrome a rendu hommage à Jean-Pierre Papin qui célébrait les 30 ans de son Ballon d’Or. L’attaquant qui a régalé le grand OM de ses “papinades ” a toujours la côte sur le Vieux-Port. Après ce témoignage d’amour à l’un des plus beaux buteurs qu’ait connu le club, l’heure était au football, mais pas pour longtemps.

À la cinquième minute, alors que Dimitri Payet s’apprête à frapper un coup franc, le défenseur bordelais Samuel Kalu s’effondre. Les images du Danois Christian Ericksen, victime d’un arrêt cardiaque lors de l’Euro, reviennent dans toutes les mémoires. Surtout que le Nigérian a déjà fait un malaise cardiaque en 2019.

Très vite, les joueurs des deux équipes forment une barrière pour protéger le joueur des caméras. Finalement, le joueur reprend ses esprits et sa place jusqu’à la 14e minute, où il est remplacé.

Lorsque la partie a finalement repris, ce sont les Phocéens qui se sont montrés les plus décisifs. À la 34e minute, sur un débordement côté droit, Cengiz Ünder vient crucifier la défense girondine. L’international turc est l’une des bonnes pioches de l’état-major marseillais. L’ailier de 24 ans inscrit son deuxième but en deux matchs.

Sept minutes plus tard, Dimitri Payet va se faire servir au milieu du terrain. Seul au milieu de cinq Bordelais, il va tranquillement décocher une frappe soyeuse qui va flirter avec le petit filet. 2 à 0 pour l’OM et troisième but de la saison pour Payet, actuel meilleur buteur du championnat avec le Clermontois Mohamed Bayo.

Malheureusement pour l’OM, les Girondins sont revenus de la pause avec le couteau entre les dents. La rentrée du jeune Timothée Pembélé a dynamité l’attaque bordelaise. Le joueur formé au PSG a trouvé le chemin des filets à la 51e sur un débordement côté droit. Laissée libre de tout marquage, sa frappe est déviée par un défenseur avant de tromper Mandanda. 2 à 1.

Six minutes plus tard, sur un corner parfaitement tiré, Rémi Oudin remet les deux équipes à égalité d’une superbe reprise de volée à l’entrée de la surface. Un score qui ne bougera plus jusqu’au coup de sifflet final.

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentRéouverture de la piscine du port lundi 23 août
Article suivantLa révolution Keepcool
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici