A quelques mois du Grand Raid, Antoine Guillon continue son entraînement et nous distille ses conseils. Lecture du terrain, économie de l’effort, alimentation, hydratation, Antoine vous conseille.

Le rêve de tout trailer j’imagine, courir de bout en bout sans coup de mou, d’autant plus difficile que la distance est très longue et les conditions de course compliquées.

J’en reviens toujours à l’économie de course lors des stages, et je me rends compte qu’il y a beaucoup à travailler dans ce sens : lecture du terrain, pose de pied, rythme, coordination des mouvements, astuces de déplacement.

Plus le terrain est technique et plus les différences de vitesses sont marquées entre les coureurs, d’où l’intérêt de s’attarder sur l’économie de course (ou économie d’énergie).

Le prochain est du 19 au 22 septembre dans le Caroux !

A ces points s’ajoutent l’alimentation en course, faire les bons choix, avec le bon dosage, et aux bons moments. Je n’avale pas du solide irritant les parois intestinales à l’amorce d’une belle descente par exemple, ni des protéines avant de faire grimper les pulses. J’évite de solliciter l’estomac par forte chaleur et j’adapte le dosage de ma boisson Effinov Sport en conséquence…

Et je ne m’étends pas sur le matériel, qui doit être bien adapté au terrain et à la météo afin de ne pas gaspiller d’énergie.

Bien sûr, avant toute chose, il y a la préparation physique. Les méthodes sont variées. Perso, et la plupart d’entre vous le savent, je ne suis pas pour la vitesse. Tout au plus 85% de la FCmax par petites touches. Puissance musculaire, foncier sont mes maîtres mots, ce dont j’ai le plus besoin en course.

Pour préparer votre saison 2020, je propose un accompagnement personnalisé. Vous pouvez m’envoyer un MP pour en savoir plus

https://www.6666occitane.fr/fr/le-plaisir-du-trail.html

https://www.6666occitane.fr/fr/livre-antoine-guillon-diagonale-des-fous-reunion.html

Texte Antoine Guillon
Photo Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLe bronze pour Fanny Gibert à la Coupe du Monde de difficulté
Article suivantPlace aux mercredis loisirs au Port.
Pierre Marchal
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici