S’il est un sport qui ne fait pas parler lui, c’est bien le twirling bâton. Une discipline méconnue du grand public qui exige des qualités de souplesse, d’agilité et de gymnaste.

Alban Hoarau, 9 fois champion de la Réunion est tombé dans la discipline à l’âge de sept ans. Aujourd’hui âgé de 15 ans, l’adolescent voue une véritable passion pour ce sport exigeant. Licencié du club de Piton Saint-Leu, il multiplie les voyages pour assouvir sa soif de compétitions.

Les « twirleurs » se doivent d’allier la grâce au maniement du bâton en y intégrant des mouvements de gymnastique, des techniques de jonglage, saupoudrés de danse et de théâtralité. Une vraie discipline sportive qui se rapproche de la gymnastique et du patinage artistique, pour le côté exigeant. Et c’est aussi cela qui plaît à Alban. Bien loin de l’image de la majorette et des fanfares des villages lors des fêtes paroissiales.

La possibilité de créer de vraies chorégraphies avec un niveau d’exigence et de sportivité hors du commun sur des musiques aussi variées que possible. Et c’est en cela que l’artiste révèle son talent. « J’adore chercher les musiques et travailler sur des chorégraphies que j’invente. C’est ce qui me motive. C’est un sport exigeant qui nécessite de s’entrainer, de faire de la musculation régulièrement, de travailler sa souplesse, sa rapidité, pour réussir enfin à maîtriser le maniement général du bâton, le roulé et le lancé. J’aime l’esprit d’équipe qui anime ce sport le fait que nous soyons soudés, » conclue le regard brillant le jeune Alban.

Après son diplôme d’Instructeur de Club qui lui permet de travailler avec un entraîneur, de gérer les échauffements, d’enseigner les mouvements de base aux débutants, Alban a démarré une formation pour devenir entraîneur un jour et peut être ouvrir un club de Twirling Bâton. Quand on vous dit qu’il est passionné…

Sport roi au Japon

Créé en 1978, le twirling bâton est reconnu depuis 1985. C’est aux Etats-Unis qu’il a été codifié pour la première fois. Toutefois les origines réelles de la discipline se situent plutôt en Asie. Le twirling est pratiqué en Europe et dans le monde entier par 3 millions de personnes dans 23 pays membres de la WBTF. En Asie et notamment au Japon, qui compte à lui seul 2 millions de pratiquants, il se classe comme l’un des sports les plus pratiqués.

Il existe plusieurs organisations nationales consacrées au twirling. Une démonstration de twirling bâton a été réalisée au cours des JO de Sydney en 2000 le CIO ayant en effet pour projet d’en faire une discipline olympique.

La ligue réunionnaise compte pas moins de 250 licenciés dont 8 garçons.

Qu’est ce que le Twirling Baton ?

Le Twirling bâton est une discipline sportive reconnue par le CNOSF au niveau français. Cette discipline associe manipulation du bâton, mouvements de gymnastique, techniques de jonglage, danse et théâtralité.

Les mouvements de bâton sont classés par catégorie (roulers, lancers, maniement général) ainsi que des mouvements de gymnastique. Il s’agit ensuite de présenter une chorégraphie sur musique de 1 minute à 3 minutes 30. Visuellement le twirling bâton se distingue des majorettes par son aspect sportif et compétitif, tout en y mêlant l’art de la danse. Il devient ainsi plus proche de la gymnastique et du patinage. Les athlètes dansent et manipulent le bâton en même temps pendant un temps minimal qui dépend de la catégorie : poussin(e)s, benjamines, minimes, cadet(te)s, juniors ou seniors.
Ce sport demande des qualités de dynamisme, d’harmonie et d’agilité. En effet, les twirleurs se doivent d’allier la grâce au maniement du bâton.

Comme en patinage artistique ou en GR, un jury note chaque prestation.

Historique
Créé en 1978, il est reconnu depuis 1985. C’est aux Etats-Unis qu’il a été codifié pour la première fois. Toutefois les origines réelles de la discipline se situent plutôt en Asie. Le twirling est pratiqué en Europe et dans le monde entier par 3 millions de personnes dans 23 pays membres de la WBTF. En Asie et notamment au Japon, qui compte à lui seul 2 millions de pratiquants, il se classe comme l’un des sports les plus pratiqués.

Il existe plusieurs organisations nationales consacrées au twirling. Une démonstration de twirling bâton a été réalisée au cours des JO de Sydney en 2000 le CIO ayant en effet pour projet d’en faire une discipline olympique.

La FFSTB (Fédération française de Twirling Baton) est représentée par la Ligue de Twirling Baton à La Réunion.

Les catégories

Il existe cinq épreuves :

• Les Solos
• Les Duos
• Les Équipes (de 6 à 8 athlètes)
• Les Groupes (de 10 à 12 athlètes)
• Les Groupes 15/20 (de 15 à 20 athlètes)

6 catégories d’âge :

• Poussin (5 à 6 ans)
• Benjamin (7 à 9 ans)
• Minime (10 à 11 ans)
• Cadet (12 à 13 ans)
• Junior (14 à 15 ans)
• Senior (17 ans et plus)

4 filières (divisions) :

• La filière Nationale 3 ou N3,
• La filière Nationale 2 ou N2,
• La filière Nationale 1 ou N1,
• La filière Nationale 1 Elite ou N1 Elite, pour les athlètes de haut niveau.

6 niveaux de compétition :

• Critériums (compétitions amicales)
• Championnats départementaux
• Championnats de ligue
• 1/4 de finales de championnats de France
• 1/2 de finales de championnats de France
• Finale des Championnats de France
Les sélections N3 sont effectuées par rapport à l’effectif de base.
Les sélections N2 et N1 se fondent sur une moyenne nationale de la catégorie.

LEGENDE : Samantha Mazeau , 16 ans et Alban Haoarau, 15 ans.

PALMARES
Vice Champion de France Masculin Cadet N2 – 2015
9 Fois Champion de La Réunion.

Texte : Anakaopress
Photographie : Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentYves ETHÈVE | Retour vers le futur
Article suivantStéphane HAMARD | Sable émouvant
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici